Page 52

inee-prospective-recherches-polaires

PROSPECTIVE RECHERCHES POLAIRES II.2.2 Perspectives Dans le contexte actuel,l’anthropobiologieidentifie trois thèmes essentiels : le vieillissement, les ré- ponses métaboliques et physiologiques caractérisant l’acclimatation du corps humain face aux chan- gements d’environnements et de pratiques culturelles et le risque qu’encourent les populations autochtones face aux maladies émergentes. • Le vieillissement : C’est l’une des préoccupa tances reposant sur un support génétique. Par ail-- tions maj ures des sociétésoccidentales actuelles leurs,toutes ces maladies ont été,à un momentou et l’unedesquestionssoci talesimportantesaux- à un autre,émergentesau seindespopulationshu- quelesaura à faire facel’humanté dansles50 an- maines. Lors des siècles derniers,l’arrivéemassive nées à venir. Il peut être perçu sur le plan biolo- despopul tionsd’ori ine européenneet de leurcul- gique (effets matériels : qu’est-ce que le ture a parfois entraîné le développement de mala- vieillissement?) et culturel(comment est-il vécu?). dies inconnuesdespopulationstraditonnelles(rou- Le milieu « extrême » qu’est l’Arctiqu entraîne-t-l geole, variole, scarlatine, tuberculose, typhus,e un vieillissement semblable chez les popul tions syphilis, etc.) qui ont fait de terribles ravages autochtones et allochtones qui y sont soumises, jusqu’au milieu du XXe siècle. L’augmentation ac- par rapport à d’autres populations mondial s ? tuelle de la température généralesur les zonespo- laires entraîneun changement de territoiresdespo- • Réponses humaines aux changements envi- pulations de pathogènes, des hôtes ou des ronnementaux et culturels : La compréhension vecteurs (Clostridium botulinum, Campylobacterje- des équilibres énergétiques, des perturbations juni, Salmonella enterica, Clostridium perfringens, métaboliques qui engendrent l’obésité,une autre Staphylococcus aureus, Shigella sp.). Les popula- grande question de société, d’intérêt internatio- tions de ces régions sont, plus que dans les pays nal pourrait bénéficier d’études fondamentales industrialisés, soumises aux maladies à transmis- menées auprès des communautés de l’Arctique. sion alimentaire ou vectorielle,soit au travers d'ac- Malgré d’importantes recherches en génétique tivités professionnelles et de pratiques nutrition- menées ces cinq dernières années, aucun élé- nelles séculaires, soit du fait de l'émergence de ment indiscutable n’est venu en effet étayer l’hy- nouveaux risques par perturbation de l'écosys- pothèse du génome économe. La question des tème. Si l'on excepte les maladies infantiles,la tu- haplogroupes mitochondriaux devrait être explo- berculose et la dissémination possible de l'infection rée chez les populations de l’Arctique par rapport par le VIH, les risques infectieux majeurs sont zoo- à d’autres populations. notiques. L’étude de ces maladies émergentes et tout particulièrement des zoonoses,excellents mar- • Les maladiesinfectieuses sont à l’origine d’une queurs pour étudier les relations de l’homme avec sélection rigoureuse des populations humaines son environnement, doit se mettre en oeuvre dans ayant entraîné chez l’Homme l’appariion de résis- le passé comme pour le présent,sur le long terme. Ces recherches nécessitent des travaux de paléopathologie et des investigations auprès des popula- tions actuelles. L’évolution des milieux, de la relation homme-animal (animaux domestiques ou sau- vages), l’évolution des pratiques alimentaires et des organisations sociales sont au centre de ces études. Elles ciblent les maladies infectieuses,dont les zoonoses,dans leurseffetssur l’évolutiondes populations au cours du dernier millénaire, avant et après leurs contacts avec les Européens, et ex- plorent l’évolution éventuele des génomes bactériens. De tels programmes nécessitent de rassemblerles techniquesde la biol gie molécul ire et de la génomique sur des échantillons provenantdespopulations modernes et anciennes et l’analysedes deux composantes bactériennes et humainessur plusieurs terrains géographiques. Ils supposent la mise en oeuvre 1) des technologiesde génétiquede pointe sur des échantillons trèsdifférents(nature intrinsèque de l’échantillon et ADN ancienversusADN moderne),2) des traiteme tsbioinformatiques,3) des analysesphylogénétiques,n 4) de la construction de modèleséco-épidémiologiques Hommes/Bactéries/Virus. Ils devraient permettre de poser des hypothèses de coévolution Homme/Pathogènes (Bactérie/Virus), de transmission (Vec- teurs/Interhumains) et d’émergencedes maladies infectieuses pour les populations humaines anciennes versus contemporainesde cette régiondu monde.L’interaction avec les recherchessurlesfaunes vectrices est essentiellepour la bonnecompréhension des dynamiques et de leur devenir (cf. supra). 50


inee-prospective-recherches-polaires
To see the actual publication please follow the link above