Page 53

inee-prospective-recherches-polaires

Exemple concret 3 : En Sibérie orientale, les scientifiques soviétiques ont ciblé essentiellement jusqu’à présent la brucellose, les échinococcoses kystiques et alvéolaires, l'encéphalite à tiques, la maladie de Lyme, l'opisthorchiase, la toxoplasmose et la trichinellose. Une enquête sérologique réalisée en 2007 dans la région de Viliujsk a ramené des résul- tats discordants sur les zoonoses parasitaires par rapport aux données soviétiques. En sus, la présence des virus West-Nile et de la fièvre Crimée-Congo a été démontrée avec de fortes incidences parmi des échantillons de populations chez qui la chasse, notamment aux oiseaux migrateurs, reste une activité habituelle. Ces résultats dé- montrent l'intérêt d'investigations multidisciplinaires sur l'écologie des zoonoses dans cette portion du globe. Cet axe, d’un intérêt fondamental, devrait déboucher sur des résultats de recherche appliquée non seulement pour les populations autochtones mais, à terme, pour tous ceux qui travaillent ou séjournent dans l’Arctique. Il devrait permettre la collaboration d’équipes internationales sur différents terrains. Avancées méthodologiques : Les chercheurs français (archéologues et paléogénéticiens) ont mis en évidence en ré- gion sub-arctique et arctique une épidémie de tuberculose au début du XVIIIe siècle. Cette épidémie, retrouvée à partir de l’étude de lésions squelettiques, a été confirmée par la mise en évidence de l’ADN de la mycobactérie. Les travaux en cours démontrent que la souche impliquée dans le décès de ces sujets est européenne. D’autres don- nées biologiques, provenant des mêmes fouilles, sont en cours d’étude pour la phylo- génie de la variole et de son impact sélectif sur le pool génique des populations de l’Arctique sibérien du XVe au XIXe siècle. De plus, les derniers travaux17 montrent que l’on peut mettre en évidence des maladies infectieuses responsables de décès (en l’oc- currence la coqueluche) sans point d’appel historique, en séquençant, via des tech- niques de génomique, la totalité des restes d’ADN (dont les bactéries responsables du décès via des bactériémies) contenue dans la pulpe dentaire, ce qui est une avancée méthodologique considérable pour l’étude des interactions hommes-milieux. 17- Thèves C, Senescau A, Vanin S, Keyser C, Ricaut FX, Alekseev AN, Dabernat H, Ludes B, Fabre R, Crubézy E. 2011 Molecular identification of bacteria by total sequence screening: determining the cause of death in ancient human subjects. PLoS One. 6(7):e21733. 51 PROSPECTIVE DE L’INSTITUT ECOLOGIE ET ENVIRONNEMENT DU CNRS


inee-prospective-recherches-polaires
To see the actual publication please follow the link above