Page 6

inee-prospective-recherches-polaires

qui permettent de décrire les changements passés et présents et de les lier entre eux dans la dynamique et la distribution des populations en re- lation avec les variations climatiques ; 2/ comprendre les mécanismes, de la molécule à l’écosystème, par lesquels la variabilité climatique af- fecte les processus biologiques ; 3/ modéliser et prédire l’impact des évolutions du système climatique sur les populations et les écosystèmes pour, 4/ instruire, alimenter la réflexion et participer à la mise en place de mesures de conservation, de protection ou de prévention, que ce soit pour les espèces menacées, les patrimoines archéologiques, ethnogra- phiques et linguistiques des peuples autochtones et pour aider à un de- venir soutenable de la Planète. C’est une réponse scientifique robuste qu’il faut construire face à l’en- jeu écologique et sociétal que constituent les transformations à l’oeuvre dans les régions polaires. Françoise Gaill Directrice de l’Institut écologie et environnement du CNRS Robert Chenorkian Directeur adjoint scientifique, INEE, CNRS


inee-prospective-recherches-polaires
To see the actual publication please follow the link above