Page 3

JDC274

N° 274 I septembre-octobre 2013 Sommaire | 3 Éditorial par jean-françois stéphan, directeur de l’Institut national des sciences de l’Uni vers (INSU ) Le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec) va révéler, dans quelques jours, à Stockholm, le contenu de son 5e rapport pour ce qui concerne la connaissance du système climatique et de ses changements en cours (groupe I). Grâce à une meilleure prise en compte des interactions entre tous les composants du système Terre, à une stratégie d’observation qui s’affine, incluant les archives naturelles et historiques du passé, et à un effort international important sur les modèles (projet CMIP5), les sciences du climat ont encore beaucoup progressé depuis le précédent rapport de 2007. Cette capacité accrue confirme les grandes tendances climatiques déjà révélées dans le 4e rapport, qui avaient été pressenties dès les années 1990. Dans ce concert, le rôle des recherches menées par le CNRS et ses grands partenaires (Météo France, CEA, Cnes, IRD, universités) est très important. La communauté scientifique française sur le climat est l’une des plus performantes au monde. Parallèlement, la communauté scientifique est aussi, et de plus en plus, interpellée pour décrire et comprendre les impacts régionaux et locaux du changement climatique global, afin de pouvoir proposer aux décideurs des mesures d’adaptation. C’est l’objet du groupe II du Giec, dont le rapport sera rendu public au cours de l’année 2014. Cet aspect constitue un enjeu nouveau et majeur pour la recherche, avec de multiples questions sous-jacentes, comme le couplage des échelles spatiales et temporelles, l’amélioration des modèles locaux et régionaux, ou la prise en compte de processus et d’interactions multiples et complexes. Bien entendu, cet enjeu se pose de manière conjointe à de très nombreuses disciplines présentes au CNRS, depuis les mathématiques jusqu’aux sciences humaines et sociales. Notre organisme est donc particulièrement bien placé pour relever les défis qui s’annoncent au-delà de ce 5e rapport. DR 4 I 5 L’essentiel Le point sur les nominations, les prix, les faits marquants… 6 I 7 L’événement Il y a cent ans paraissait Du côté de chez Swann. Antoine Compagnon, professeur au Collège de France, revient sur l’importance du roman de Marcel Proust. 8 I 13 Actualités Gaia, la tête dans les étoiles ; une faille dans le passeport ; les neutrinos, rois de la transformation ; les molécules passent à l’antenne ; le delta du Nil sous haute pression… 17 I Décryptage Des chercheurs ont réussi à créer de faux souvenirs chez des souris. Le neurobiologiste Serge Laroche analyse les enjeux de cette découverte. 28 I 29 Portrait En 2015, la mathématicienne Maria J. Esteban prendra la présidence de l’Iciam, la suite logique d’un parcours professionnel mené sur les chapeaux de roue. 37 I Un jour avec Florence Thibout, souffleuse de verre. 38 I 42 Culture Livres, expositions, films… La sélection de la rédaction. 43 I Sur le vif Les coulisses étonnantes d’une photo de science. 14 I 16 En images Jamais une population de mandrills n’avait été étudiée à l’état sauvage. C’est chose faite grâce à la primatologue Marie Charpentier, qui suit depuis un an et demi ces singes au coeur d’une forêt du Gabon. 30 I 36 Stratégie Rendez-vous avec des Nobel ; entretien avec Alain Fuchs ; un nouvel horizon pour la recherche européenne ; un laboratoire plein d’énergie… Ces pictogrammes indiquent un contenu (texte, photo, vidéo ou audio) à visionner ou à écouter sur le journal feuilletable en ligne. > www2.cnrs.fr/journal 18 I 27 L’enquête Les experts du climat 20 I Le Giec en quatre questions 22 I Dans les coulisses de la recherche 26 I Changement climatique : évidences et incertitudes © Jenn y E. Ross /Corbis © C. DELHAYE /CNRS Photothèque © C. Flemming


JDC274
To see the actual publication please follow the link above