Page 33

JDC274

N° 274 I septembre-octobre 2013 Stratégie | 33 w européen de la recherche, qui attribue des bourses de recherche individuelles. En plus de l’ancien PCRD, Horizon 2020 intègre Euratom, le programmecadre pour l’innovation et la compétitivité, ainsi que l’Institut européen d’innovation et de technologie. Au coeur du 2e pilier d’Horizon 2020, l’innovation sera davantage soutenue, du dévelop- pement expérimental jusqu’à la première application commerciale. Sont notamment concernées les technologies génériques clés telles que la micro et nanoélectronique, la biotechnologie industrielle et la photonique. « Le 3e pilier d’Horizon 2020 donne à la recherche et à l’innovation la mission de répondre aux besoins sociétaux », informe Günther Hahne. L’Europe attend donc des projets interdisciplinaires pour répondre aux grands défis économiques et sociaux, comme le changement climatique, les évolutions démographiques ou les énergies nouvelles. Cette architecture du nouveau programme, fondée sur la « résolution des problèmes », est un vrai changement par rapport aux anciens PCRD, qui étaient construits sur les disciplines scientifiques. des procédures simplifiées Le CNRS a été très actif durant la phase d’élaboration d’Horizon 2020, comme le souligne Günther Hahne  : « Nous avons fortement soutenu la dimension d’excellence et les approches multidisciplinaires du nouveau programme. L’organisme a défendu la place des sciences humaines et sociales et des mathématiques pour qu’elles soient bien prises en compte dans la réflexion sur les grands défis sociétaux. J’ajoute que le CNRS a très fortement appuyé les efforts de simplification des procédures. » Cédric Bosaro, de la Mission pilotage et relations avec les délégations régionales et les instituts au siège du CNRS, délivre ainsi quelques bonnes nouvelles pour le 1er janvier 2014 : « Le délai d’attribution des financements sera raccourci et un modèle de coûts unique sera mis en place, qui comprendra le remboursement de la totalité des coûts directs encourus et la forfaitisation des frais généraux. » Certains seront également soulagés d’apprendre que « les personnels impliqués à 100 % dans un projet européen pourront être exemptés de l’obligation de pointer leurs activités sur une feuille de temps ». Potentiellement bénéficiaires d’importants financements, les chercheurs peuvent avoir recours à des services de proximité pour déposer des projets solides auprès de la Commission européenne. Au CNRS, ils sont ainsi accompagnés par les services partenariat et valorisation (SPV) dans les délégations régionales et peuvent bénéficier de l’aide d’un ingénieur de projets européens (IPE). Afin que les chercheurs postulent davantage aux appels à projets, la visibilité et le rôle des Points de contact nationaux (PCN), référents sur le territoire et dans les organismes, seront renforcés. Les PCN sont chargés d’informer, de sensibiliser et de conseiller les potentiels porteurs de projet sur les opportunités de financement d’Horizon 2020. Un site officiel d’information ouvrira prochainement et, en fin d’année, une campagne d’information nationale sera organisée par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche avec le réseau des PCN. 1. Présentation de l’agenda stratégique « France Europe 2020 » le 21 mai 2013, en ligne sur : www.enseignementsup-recherche.gouv.fr anniversaire i Pour ses 75 ans, l’Institut d’astrophysique de Paris organise un colloque le 11 octobre. Y seront abordés l’histoire du prestigieux laboratoire, son évolution et les principaux résultats obtenus par ses chercheurs. Des journées portes ouvertes auront aussi lieu les 12 et 13 octobre à l’occasion de la Fête de la science. équipement i L’Huma-Num, la nouvelle Très grande infrastructure de recherche (TGIR) en sciences humaines et sociales, a été lancée. Elle est née de la fusion du Très grand équipement Adonis et de IR-Corpus. Son but est de faciliter le tournant numérique des sciences humaines et sociales en s’appuyant sur un important réseau de partenaires et d’opérateurs. Huma-Num est portée par une unité mixte de services associant le CNRS, Aix-Marseille Université et le campus Condorcet. international i Bacwall, nouveau laboratoire international associé (LIA ) franco-brésilien, vient de voir le jour. Il implique l’Institut de biologie structurale de Grenoble et les Laboratorio Nacional de Biociencias et Centro Nacional de Pesquisa em Energia e Materiais, à Campinas. Son objectif : étudier les mécanismes de formation de la paroi bactérienne. nomination i Philippe Cavelier, ingénieur de recherche au CNRS, a été nommé délégué régional de la circonscription Île-de-France Ouest et Nord. Il était jusqu’à présent directeur adjoint administratif de l’Institut de chimie du CNRS. Contacts : Mission pilotage et relations avec les délégations régionales et les instituts, Paris Cédric Bosaro > cedric.bosaro@cnrs-dir.fr Bureau du CNRS, Bruxelles Günther Hahne > gunther.hahne@cnrs-dir.fr Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Paris Sofia Nadir > sofia.nadir@recherche.gouv.fr Martine Roussel > martine.roussel@recherche.gouv.fr © K. Schyk ulsk i/colagene.com pour CNR S le journal EN LIGNE. > www.horizon2020.gouv.fr


JDC274
To see the actual publication please follow the link above