Page 36

JDC274

36 | Stratégie cnrs I LE JOUNRAL International Très prisées par les jeunes scientifiques, les Rencontres des lauréats du prix Nobel de Lindau, qui se sont déroulées à la fin juin, étaient dédiées cette année à la chimie. Rendez-vous avec des Nobel «Par eddy delcher Pour des jeunes comme nous, les lauréats du prix Nobel font figure de dieux, et nous n’osons quasiment pas nous asseoir à leurs côtés. Aussi est-ce extraordinaire de découvrir leur aspect humain ! », s’exclame Artur Ciesielski, un des seize jeunes doctorants ou post-doctorants français qui ont participé du 30 juin au 5 juillet derniers, grâce au CNRS1, aux 63e Rencontres des lauréats du prix Nobel de Lindau. Chaque été depuis le milieu des années 1950, des Prix Nobel et des jeunes apprentis-chercheurs talentueux venus du monde entier se réunissent dans cette ville du sud de l’Allemagne afin d’échanger idées et expériences, et d’aborder des sujets scientifiques d’intérêt planétaire. Cette année, ce forum unique en son genre était consacré à la chimie. Il a rassemblé 34 chercheurs nobélisés et 600 jeunes scientifiques. des rencontres d’exception Conférences et débats ont permis aux lauréats de présenter leurs recherches ou leurs points de vue sur de grands thèmes actuels, comme la conversion et le stockage de l’énergie chimique ou la chimie verte. Si les conférences, master classes et groupes de discussion constituent l’essentiel de la réunion, les soirées étaient consacrées à tisser des liens, notamment lors du dîner offert, dans divers restaurants de la ville, par les partenaires académiques de la Fondation Lindau, aux membres de leur délégation, en présence d’un Prix Nobel. Ainsi, Roy J. Glauber, Prix Nobel de physique en 2005, a participé au dîner offert à la délégation française par Dominique Massiot, directeur de l’Institut de chimie du CNRS. Le physicien américain est un habitué des lieux : « Ce rassemblement a connu un essor considérable au fil des années. Au début, seuls les Allemands étaient conviés. Désormais, les jeunes chercheurs viennent des quatre coins de la planète. Le niveau des étudiants est également meilleur, car de solides références sont maintenant requises pour participer. » L’enthousiasme est partagé par les jeunes scientifiques. « Nous avons l’occasion d’écouter des gens dotés de qualités exceptionnelles, explique David Portehault, du laboratoire Chimie de la matière condensée de Paris2. Certains ont travaillé sans relâche pendant des années sans parvenir à aucun résultat, mais n’ont pas renoncé pour autant, et on les retrouve ici aujourd’hui. Cela nous apprend à croire en nous et nous montre l’exemple à suivre. Je m’en souviendrai longtemps. » Artur Ciesielski, de l’Institut de science et d’ingénierie supramoléculaires3 renchérit : « Cet événement est extrêmement important, car j’ai l’impression qu’un manque chronique de communication sépare les anciennes et les nouvelles générations. » Pour Magali Gauthier, qui travaille sur les batteries au lithium à l’Institut des matériaux de Nantes Jean-Rouxel4, le meilleur moment a été sa rencontre avec Dan Shechtman, Prix Nobel de chimie en 2011 : « Il a senti que nous étions un peu tendus et nous a montré un tour de magie pour briser la glace. Ensuite, nous n’avons pas parlé de ses recherches, mais de l’impact du prix Nobel sur sa vie personnelle. » signature d’un protocole Placées sous le signe du 50e anniversaire du Traité de l’Élysée, symbole de la réconciliation franco-allemande, ces 63e Rencontres ont aussi donné lieu à la signature d’un protocole d’accord entre le CNRS, le Conseil pour les Rencontres des lauréats du prix Nobel et la Fondation Lindau. En vigueur pendant trois ans, celui-ci donne un cadre à la participation française lors des prochaines réunions. L’édition 2014 sera consacrée aux domaines de la médecine-physiologie et des sciences économiques, et l’édition 2015 à des thématiques interdisciplinaires. 1. Le CNRS est chargé de proposer des noms pour toutes les institutions françaises, la sélection étant ensuite effectuée par la Fondation Lindau. 2. Unité CNRS/UPMC/Collège de France/Chimie Paris Tech/EPHE. 3. Unité CNRS/Université de Strasbourg 4. Unité CNRS/Université de Nantes. en LIGNE. > www.lindau-nobel.org Contact : Direction Europe de la recherche et coopération internationale, Paris Anne-Marie Brass > anne-marie.brass@cnrs-dir.fr 01 Cérémonie de clôture des 63e Rencontres des lauréats du prix Nobel de Lindau. 02 Les Nobel Serge Haroche and Aaron Ciechanover. © ph otos : C. Flemmin g 01 02


JDC274
To see the actual publication please follow the link above