Un employeur engagé

Le label européen « HR Excellence in Research » (HRS4R)

  • La Stratégie européenne des ressources humaines pour la recherche (HRS4R)
    Depuis 2005, le CNRS s’inscrit dans une démarche d’amélioration continue visant à une meilleure prise en compte des recommandations de la Charte européenne du chercheur et du Code de conduite pour le recrutement des chercheurs.
    Le CNRS a ainsi obtenu de la part de la Commission européenne le label « HR Excellence in Research » le 10 février 2017 lui permettant ainsi de valoriser son environnement de travail et la qualité de sa gestion des ressources humaines.
    Dans le cadre de son plan d’actions HRS4R (2017-2020), le CNRS a pris des engagements dans cinq domaines prioritaires : la déontologie et l’intégrité scientifique, le recrutement, la Qualité de vie au travail (QVT), la non-discrimination et le développement professionnel.
  • Plan d’actions révisé (2019-2021)
    Deux ans après l’obtention du label « HR Excellence in Research », l’évaluation intermédiaire, conduite par le comité de pilotage HRS4R, a mis en exergue le fait que les actions prévues en 2017 et 2018 avaient été pour la grande majorité d’entre elles réalisées, voire enrichies pour certaines.
    Le plan d’actions révisé a repris les actions du plan initial, enrichi de 15 nouvelles actions venant en soutien des principaux axes stratégiques de la politique de l’établissement.
  • Renouvellement du label HRS4R (2022-2024)
    L’année 2023 est celle du renouvellement du label HRS4R pour le CNRS. Dans cette perspective, un bilan des actions de la période précédente a été dressé et un nouveau plan d’actions, à destination de tous ses personnels, est proposé à la Commission européenne pour les trois années à venir.

Des permanents recrutés par concours

Le CNRS emploie plus de 33 000 agents : plus de 28 900 scientifiques (plus 16 500 chercheurs et près de 12 400 ingénieurs et techniciens) et près de 4 100 ingénieurs et techniciens dans les fonctions supports. Aux côtés des contractuels, les permanents sont recrutés par voie de concours externes, ouverts en décembre pour les chercheurs et en juin pour les ingénieurs et techniciens. Plus de 90 nationalités différentes évoluent au sein des unités.

Plus de 200 métiers

Les activités de recherche au sein des dix instituts thématiques couvrent tous les champs de la connaissance qui s’organisent en 41 sections et 5 commissions interdisciplinaires relevant du Comité national de la recherche scientifique. Les ingénieurs et techniciens, qui accompagnent et soutiennent la recherche, se répartissent en plus de 200 métiers à travers plusieurs branches d’activités professionnelles : sciences du vivant, sciences chimiques, sciences humaines et sociales, informatique, information, gestion et pilotage.

La qualité de vie au travail, une priorité

Dans le monde de la recherche, où l’engagement personnel est déterminant pour le succès des programmes scientifiques, la qualité de vie au travail est un levier essentiel de réussite. Le CNRS en a fait une de ses priorités RH en mettant en place un plan dédié.

L'insertion des personnes en situation de handicap

Enfin, la Mission pour l’insertion des personnes en situation de handicap met en œuvre un plan d’action visant à recruter et faciliter l’intégration professionnelle de ces agents.