© Nicolas Busser

Christine Hu GuoIngénieure de recherche en microélectronique

CNRS crystal medal

Ingénieure de recherche en microélectronique à l’Institut pluridisciplinaire Hubert Curien1 spécialisée dans le domaine des capteurs monolithiques à pixels qui équipent les expériences de physique subatomique.

J’ai tout d’abord goûté à l’aventure du Large Hadron collider au CERN en concevant, avec mon équipe d’ingénieurs, la puce HAL25 qui lit les signaux du trajectomètre de l’expérience ALICE. Forts de ce succès, nous nous sommes lancés sur l’idée vers laquelle nous tendions : inventer des capteurs CMOS à pixels intégrés qui repousseraient les limites de détection des particules chargées. Après 10 ans de recherche enthousiaste, un détecteur de 360 mégapixels pour l’expérience STAR aux Etats-Unis a vu le jour en 2013. Une première mondiale qui est devenue la référence. Elle a validé nos idées et convaincu la communauté de physique des particules de s’en saisir pour ses grands instruments.  Ainsi avec ALICE, juste retour de l’histoire, et CBM à FAIR, nous continuons à ouvrir de nouveaux champs d’investigation avec les capteurs à venir.

  • 1. Université de Strasbourg/CNRS

CV

  • 1982 : Master en électronique de l’université Normale de Pékin (Chine)
  • 1989 : Doctorat en télécommunications microondes et optiques de l’université de Limoges (Institut de recherche en communications optiques et microondes devenu XLIM2)
  • 1988-1998 : Ingénieure recherche et développement à la société Thomson Multimedia
  • Depuis 1998 : Ingénieure de recherche à l’Institut pluridisciplinaire Hubert Curien
  • 2013 : Lancement du premier détecteur constitué de capteurs monolithiques à pixels

 

  • 2. CNRS/Université de Limoges