©Sabrina Nehmar

Vincent VilletteChercheur en neurobiologie

Médaille de bronze du CNRS

Chercheur en neurobiologie, spécialisé dans la physiologie des circuits neuronaux dans l’équipe Inhibitory transmission and neural computation de l’Institut de biologie de l’ENS1 .


" Mon attrait pour la recherche fondamentale est né à 12 ans, lors d’une journée portes ouvertes d’un laboratoire orléanais. Durant ma thèse, j’ai été conquis par la richesse et la diversité des circuits neuronaux inhibiteurs qui contrôlent les cellules principales pour effectuer des opérations fondamentales (se localiser dans le temps et l’espace par exemple). J’ai eu l’intuition que mesurer leurs activités électriques avec des méthodes optiques serait porteur. Lors de mes postdoctorats, j’ai donc développé des compétences sur ces méthodes chez l’animal effectuant des exercices comportementaux. J’ai ensuite rejoint l’équipe de 
Stéphane Dieudonné avec qui nous avons combiné de nouveaux outils pour mesurer optiquement les variations de voltage de part et d’autre de la membrane neuronale. Avec l’équipe, j’applique ces techniques pour mieux appréhender le fonctionnement du cervelet lors de mouvements complexes comme maintenir une posture. " 

  • 1 CNRS/ENS-PSL/Inserm

CV

  • 2010 : Doctorat en neuroscience et vieillissement à l’université Paris Descartes (devenue université de Paris)
  • 2017 : Prix partagé de l’Académie des sciences Les grandes avancées françaises en biologie
  • 2018 : Entrée au CNRS – Chargé de recherche à l’Institut de biologie de l’École normale supérieure
  • 2019 : Publication collective dans Cell établissant une nouvelle faisabilité expérimentale de mesure de l’activité électrique par approche biphotonique
  • 2020 : Bourse ANR Jeune Chercheur projet MuVRICC