CNRS La lettre innovation

Partenariats, création d'entreprises, brevets, licences, événement... Retrouvez tous les mois les dernières actualités de la valorisation et de l'innovation au CNRS.

Start-up

Une thérapie génique de l'épilepsie valorisée à 250 millions d'euros

La start-up Corlieve Therapeutics, issue des travaux menés par Christophe Mulle, de l'Institut interdisciplinaire des neurosciences1, et Valérie Crépel, de l'Institut de neurobiologie de la Méditerranée2, développe une thérapie génique pour traiter l'épilepsie du lobe temporal. Elle est rachetée, pour un montant total de 250 millions d'euros, par la société néerlandaise uniQure.

illustration

L'épilepsie du lobe temporal (ELT) est la forme la plus courante de l'épilepsie chez l'adulte. Environ 1,3 million de patients en Europe et aux États-Unis souffrent d'ELT, et 60 % d'entre eux sont réfractaires aux traitements connus. C'est pour combler cette lacune qu'a été créée en 2019 la start-up Corlieve Therapeutics, afin de développer une thérapie génique de l'ELT.

À l'origine de cette nouvelle solution thérapeutique, les deux cofondateurs scientifiques de la start-up : Christophe Mulle, directeur de recherche CNRS à l'Institut interdisciplinaire des neurosciences, et Valérie Crépel, directrice de recherche Inserm à l'Institut de neurobiologie de la Méditerranée. Richard Porter, président de Corlieve Therapeutics, est également cofondateur de la société. La participation du fonds d’investissement Kurma Partners est clé dans le montage de l’entreprise.

La technologie de Corlieve Therapeutics est basée sur l'utilisation de microARN, des acides nucléiques qui en s'appariant à un ARN messager ont la capacité d'empêcher l'expression d'un gène. Dans la solution qu’elle développe, les microARN sont utilisés pour diminuer de manière sélective l’expression des récepteurs du glutamate de type kainate exprimés de manière aberrante dans l’hippocampe des patients atteints d’ELT.

La start-up, soutenue notamment par Inserm Transfert, la Satt Aquitaine, le CNRS et Kurma Partners, a mené les développements jusqu'aux études précliniques en collaboration avec la société Regenxbio, spécialiste de thérapie génique. Les résultats précliniques sur des modèles d'épilepsie du lobe temporal se sont avérés très encourageants. Ce succès a convaincu la société néerlandaise uniQure, qui développe un portefeuille de thérapies géniques, de faire l'acquisition de Corlieve Therapeutics pour un montant total de 250 millions d'euros. Le programme de thérapie génique de Corlieve va se poursuivre au sein d'uniQure. Richard Porter est le directeur général de la nouvelle filiale. Christophe Mulle et Valérie Crépel poursuivent leurs collaborations avec uniQure.

 

1 CNRS/Université de Bordeaux

2 Inserm/Aix-Marseille Université

Contacts :

Christophe Mulle / Directeur de recherche CNRS à l'Institut interdisciplinaire des neurosciences / christophe.mulle@u-bordeaux.fr

Valérie Crépel / Directrice de recherche Inserm à l'Institut de neurobiologie de la Méditerranée / valerie.crepel@inserm.fr