Accueil > Actualités

[Actualité scientifique] L’observation multidisciplinaire dans les zones de minimum d’oxygène de l’océan global : du climat aux ressources – l’initiative VOICE

par Clément Blondel - publié le

L’initiative internationale VOICE [1] (Variability of the oxycline and its impacts on the ecosystem), portée par le Groupe d’expert·es en biogéochimie du système mondial d’observation de l’océan (GOOS-BGC) et l’International Ocean Carbon Coordination Project (IOCCP), a mené une étude pionnière pour évaluer le niveau de maturité des systèmes d’observations multidisciplinaires de l’oxycline supérieure [2] dans les zones de minimum d’oxygène des océans Pacifique, Atlantique et Indien. Il s’avère que les niveaux de maturité de la coordination des systèmes d’observation et de la gestion des bases de données diffèrent significativement d’une région à l’autre, ce qui va exiger dans le futur des efforts de collaboration accrus. Ces travaux ont été publiés dans la revue Frontiers in Marine Science.

Contact chercheuse
Véronique Garçon, chercheuse CNRS au Laboratoire d’études en géophysique et océanographie spatiales (Legos-OMP, UT3-Paul Sabatier/CNRS/CNES/IRD)

Voir en ligne : Sur le site de l’Institut des sciences de l’Univers


[1Les laboratoires français impliqués dans VOICE sont le Laboratoire d’études en géophysique et océanographie spatiales (Legos-OMP, UT3-Paul Sabatier/CNRS/CNES/IRD) et le Centre pour la biodiversité marine, l’exploitation et la conservation (Marbec, Université de Montpellier/CNRS/IRD/Ifremer).

[2L’oxycline est la zone de transition entre les eaux oxygénées de surface et les eaux appauvries de subsurface.