Accueil > Actualités

[Actualité scientifique] La fragmentation des paysages réduit-elle le choix d’habitat ?

par Clément Blondel - publié le

Les écosystèmes naturels sont de plus en plus transformés en zones agricoles ou urbaines. Au-delà de la perte globale d’habitat, la fragmentation augmente les distances entre les parcelles d’habitat. Des chercheurs et des chercheuses de la Station d’écologie théorique et expérimentale de Moulis (Sete, CNRS/UT3 - Paul Sabatier) et l’Université catholique de Louvain (Belgique) ont testé expérimentalement si cette fragmentation pouvait modifier la capacité des organismes à choisir leur habitat durant leur dispersion. Leur étude vient d’être publiée dans la revue Proceedings of the Royal Society B.

Contact chercheur
Staffan Jacob, chercheur CNRS Station d’écologie théorique et expérimentale de Moulis (Sete, CNRS/Université Toulouse III - Paul Sabatier)

Voir en ligne : Sur le site de l’Institut écologie et environnement