Accueil > Actualités

[Actualité scientifique] Les rétrovirus endogènes : amis ou ennemis du système immunitaire ?

par Clément Blondel - publié le , mis à jour le

Les lymphocytes T jouent un rôle crucial dans la protection de l’organisme contre les agents pathogènes et les tumeurs. Une équipe composée de chercheur.es du Centre de physiopathologie de Toulouse Purpan (CPTP, CNRS/UT3 - Paul Sabatier/Inserm) ont montré que leur réponse aux signaux de l’environnement est contrôlée de l’intérieur par des rétrovirus endogènes. Ces génomes viraux, intégrés dans le génome, se comportent en effet comme des éléments régulateurs de gènes jouant un rôle clef dans les réponses T anti-virales ou anti-tumorales. Les auteur.es ont mis en évidence que l’activité cis-régulatrice de ces séquences virales est régulée au niveau épigénétique par l’enzyme SETDB1. Cette étude est publiée dans la revue Immunity.

Contacts chercheur.es
Véronique Adoue, chercheuse CNRS au Centre de physiopathologie de Toulouse Purpan (CPTP, CNRS/UT3 - Paul Sabatier/Inserm)

Olivier Joffre, enseignant-chercheur UT3 - Paul Sabatier au Centre de physiopathologie de Toulouse Purpan (CPTP, CNRS/UT3 - Paul Sabatier/Inserm)

Voir en ligne : Sur le site de l’Institut des sciences biologiques