Accueil > Actualités

[Actualité scientifique] Pourquoi contrôler un seul promoteur quand on peut en contrôler plusieurs…

par Clément Blondel - publié le

Les loci complexes chez les mammifères contiennent plusieurs gènes dont la régulation est déterminée au cours du développement ou induite par des signaux extracellulaires. Dans plusieurs cas, ces gènes sont induits sur les deux chromosomes sans que l’on sache précisément s’ils sont en compétition pour les éléments de régulation ou s’ils sont co-activés. Des chercheur·es de l’Institut de pharmacologie et de biologie structurale (IPBS), ont montré que les deux modes d’activation, compétition et co-activation, opèrent pour les gènes de la région constante des anticorps, et que c’est la nature du signal extra-cellulaire qui détermine la prévalence d’un mode sur l’autre. Cette étude est publiée dans la revue PNAS.

Contact chercheur
Ahmed Amine Khamlichi, chercheur CNRS à l’Institut de pharmacologie et de biologie structurale (IPBS, CNRS/UT3-Paul Sabatier)

Voir en ligne : Sur le site de l’Institut des sciences biologiques