Accueil > Actualités

[Actualité scientifique] Réchauffement climatique : une modification du régime alimentaire aux conséquences néfastes pour la survie et la flore microbienne ?

par Clément Blondel - publié le , mis à jour le

Le changement climatique menace le fonctionnement des communautés d’espèces en modifiant la persistance de chaque espèce et également les différentes interactions entre elles. La modification de ces interactions est importante à comprendre pour appréhender la réponse au changement climatique d’une communauté dans son ensemble. Cela est particulièrement vrai pour des espèces à fortes interactions, telles que les proies et les prédateurs ou les hôtes et leur flore microbienne. Une équipe de chercheur·es du Laboratoire Évolution et diversité biologique de Toulouse (EDB) et de la Station d’écologie théorique et expérimentale du CNRS (Sete) a ainsi montré que quelques degrés de plus modifierait le régime alimentaire d’un petit reptile, rendant son alimentation moins diversifiée, et que cette modification allait de pair avec une baisse de leur survie et une altération de leur flore intestinale. Cette nouvelle étude publiée dans la revue Proceedings of the Royal Society B, démontre l’urgence de mieux comprendre l’impact du climat sur les relations entre espèces afin de les protéger plus efficacement.

Contacts chercheur·es
Julien Cote, chercheur CNRS au laboratoire Évolution et diversité biologique (EDB, CNRS/UT3-Paul Sabatier/IRD)

Elvire Bestion de la Station d’écologie théorique et expérimentale (Sete, CNRS/UT3-Paul Sabatier)

Voir en ligne : Sur le site de l’Institut écologie et environnement