Accueil > Actualités

[Alerte presse] Les étoiles massives font des vagues

par Clément Blondel - publié le , mis à jour le

La Voie Lactée compte environ 100 milliards d’étoiles dont la majorité se sont formées quand notre galaxie avait la moitié de son âge actuel. Au cours du temps, le rythme de formation des étoiles s’est considérablement ralenti dans notre galaxie. Des chercheur.es toulousain.es du CNRS et leurs collègues internationaux apportent une explication inédite à ce phénomène en montrant que les vents stellaires dégagés par les étoiles massives perturbent les nuages de gaz dans lesquels se forment les étoiles comme le Soleil, ralentissant ainsi leur formation. Grâce à l’observatoire SOFIA de la NASA, les scientifiques ont cartographié « l’empreinte » laissée par les vents stellaires sur les nuages de gaz de la nébuleuse d’Orion. Ils ont en particulier pu mesurer avec une précision inédite la quantité d’énergie déposée dans le nuage. Ces résultats révèlent que l’influence des vents stellaire est même supérieure à celle des supernovae, réputées pourtant comme les phénomènes les plus violents de l’Univers. L’étude est publiée le 7 janvier 2019 dans la revue Nature.

Contact chercheur
Olivier Berné, chercheur CNRS à l’Institut de recherche en astrophysique et planétologie (IRAP - OMP, CNRS/UT3 - Paul Sabatier/CNES)

Pour aller plus loin
(Re)voir la vidéo du CNRS Le Journal : Embarquement immédiat pour les étoiles

Voir en ligne : Sur l’espace presse du CNRS