Accueil > Actualités

[Alerte presse] Une étoile avalée par un nouveau type de trous noirs

par Clément Blondel - publié le

En utilisant les données de l’observatoire XMM-Newton de l’ESA [1], une équipe internationale impliquant des chercheur.e.s de l’Institut de recherche en astrophysique et planétologie de Toulouse (IRAP - OMP, CNRS/CNES/Université Toulouse III-Paul Sabatier) et de l’Observatoire astronomique de Strasbourg (CNRS/Université de Strasbourg) a mis en évidence un trou noir d’un nouveau type, dit de masse intermédiaire (de quelques milliers à centaines de milliers de fois la masse du Soleil), alors que celui-ci était en train d’avaler les restes d’une étoile passée à proximité. Ce trou noir représente le chaînon manquant, qui s’était longtemps dérobé aux yeux des astronomes, pouvant expliquer la formation des trous noirs supermassifs (de quelques millions à quelques milliards de fois la masse du Soleil), que l’on peut trouver au cœur de galaxies comme la Voie lactée. Ces travaux ont été publiés le 18 juin 2018 dans Nature Astronomy.

Contact chercheur :
Didier Barret


[1Les chercheur.e.s ont utilisé les données provenant des observatoires à rayons X, XMM-Newton de l’ESA, Chandra & Swift Neil Gehrels de la NASA ainsi que des images prises par le télescope Canada-France-Hawaii, le télescope Hubble de la NASA, le télescope Subaru, le Southern Astrophysical Research (SOAR) Telescope, et l’observatoire Gemini.