Accueil > Actualités

[Communiqué de presse] L’ADN de pépins de raisin de l’époque romaine et médiévale révèle des parentés inattendues avec des cépages modernes

par Clément Blondel - publié le

Quels étaient les cépages en vogue aux temps anciens ? Ressemblaient-ils à ceux que nous cultivons aujourd’hui ? Un consortium international impliquant l’Inra, le CNRS et l’Université de Montpellier, vient d’offrir un regard nouveau sur la viticulture à l’époque romaine et médiévale. Les chercheur·es ont séquencé l’ADN de 28 pépins retrouvés dans des sites archéologiques en France, puis ont comparé leur génome à celui de cépages modernes. Ils ont ainsi retrouvé le Savagnin blanc, un cépage populaire dans le Jura, dans un site archéologique datant du Moyen-Âge, près d’Orléans. Ils ont aussi établi des liens de parenté entre des cépages comme le Pinot Noir et la Syrah et des variétés romaines. Ces recherches montrent que les viticulteurs romains propageaient leurs cépages par bouturage à travers d’amples territoires. Ces recherches, publiées le 10 juin 2019 dans Nature Plants, ouvrent la voie à une véritable généalogie des cépages et offrent de nouvelles perspectives sur les caractéristiques des vins anciens.

Contact chercheur
Nathan Wales, post-doctorant au laboratoire d’Anthropobiologie moléculaire et d’imagerie de synthèse (Amis, CNRS/UT3 - Paul Sabatier)

Voir en ligne : Le communiqué de presse (PDF)