Accueil > Actualités

[Innovation] Deux chercheurs du LAAS-CNRS lauréats de la 5e vague 2019 du programme prématuration du CNRS

par Clément Blondel - publié le , mis à jour le

À la suite de la 5e vague du programme prématuration du CNRS, présentée en octobre 2019, 11 projets ont été sélectionnés parmi lesquels deux sont portés par des chercheurs toulousains du Laboratoire d’analyse et d’architecture des systèmes du CNRS (LAAS-CNRS).

COMBIOPSIE, procédé de biopsie liquide combinant l’isolation de plusieurs biomarqueurs à partir d’un microvolume de sang par Christophe Vieu, professeur INSA au LAAS-CNRS. Son projet propose de mener une étude chiffrée pour l’industrialisation du procédé de fabrication d’un dispositif d’analyse médicale basé sur la capture combinée de plusieurs biomarqueurs circulants d’intérêt en oncologie qui fonctionnerait directement sur du sang sans aucune étape de préparation préalable, le rendant compatible avec la routine clinique.

OwnTech – Open source poWer ElectroNics TECHnology par Luiz Fernando Lavado Villa enseignant-chercheur UT3-Paul Sabatier au LAAS-CNRS. Il développe une électronique de puissance modulaire qui se compose de 4 blocs fonctionnels : un convertisseur, son logiciel embarqué, un logiciel de gestion de l’énergie et un algorithme dédié à l’apprentissage machine. L’action prématuration a deux objectifs. Le premier est de réaliser un démonstrateur intégrant les 4 blocs et proposer une suite technologique open-source et polyvalente permettant la gestion des flux de puissance issus de différentes sources de courant (DC ou AC) et les adapter en fonction du besoin (batteries, photovoltaïques, petit éolien, LED,…). Le deuxième est de lancer une communauté d’utilisateurs internationale de cette suite technologie.

Les projets retenus proposent des innovations technologiques dans des domaines allant de la chimie pharmaceutique à l’énergie et l’environnement en passant par l’ingénierie et matériaux.Tous les projets lauréats bénéficieront d’un soutien financier et d’un accompagnement ad hoc en phase de prématuration par le CNRS.

Voir en ligne : Sur CNRS La lettre innovation