Accueil > Potentiel scientifique > Talents du CNRS

Lauréat.es 2018

par Clément Blondel - publié le , mis à jour le

Talents CNRS en 2018 : 5 lauréat.es en délégation Occitanie Ouest

Les médailles d’argent, de bronze et de cristal, qui récompensent des chercheur.es, ingénieur.es, technicien.nes et administratifs, distinguent cette année 40 femmes et 42 hommes dans toute la France. 5 lauréat.es travaillent dans des laboratoires toulousains.


Médaille d’argent


Marc Legros, directeur de recherche CNRS, est spécialiste de l’analyse par microscopie électronique des procédés de déformation plastique des matériaux cristallins (métaux, alliages, semiconducteurs) à l’échelle nanométrique au Centre d’élaboration de matériaux et d’études structurales du CNRS (CEMES). Il utilise et développe des méthodes de déformation in situ permettant en même temps de caractériser les propriétés mécaniques de matériaux divers en géométrie très contrainte et d’analyser les mécanismes microscopiques qui les gouvernent. Ces activités de recherche originales sont essentielles, aussi bien pour la compréhension fondamentale des phénomènes de déformation plastique que pour la mise au point d’alliages industriels à haute performance ou de dispositifs électro-mécaniques miniaturisés et fiables.

Photo : © Marzia Carrada (CEMES)

Médaille de bronze


Sébastien Britton est chargé de recherche CNRS à l’Institut de pharmacologie et de biologie structurale (IPBS – CNRS/ Université Toulouse III – Paul Sabatier). Ses travaux, à l’interface entre recherche fondamentale et recherche finalisée, visent à développer de nouveaux traitements contre le cancer. Beaucoup de traitements anticancéreux agissent en induisant des cassures double-brin de l’ADN dont la persistance conduit à la mort des cellules tumorales. Toutefois, il existe des voies de réparation de l’ADN qui permettent la survie cellulaire. L’objectif des travaux de Sébastien Britton est d’identifier les mécanismes de réparation mis en jeu et de développer des molécules permettant de les bloquer sélectivement dans les cellules tumorales pour les sensibiliser aux thérapies anticancéreuses. Il utilise l’imagerie à haute-résolution des complexes de réparation pour obtenir de nouvelles connaissances sur leur fonctionnement.

Photo : © IPBS


Florence Mazier, chargée de recherche CNRS, est botaniste, spécialiste des pollens au laboratoire Géographie de l’environnement (GEODE – CNRS/Université Toulouse Jean-Jaurès). Elle travaille à la caractérisation des processus anthropiques qui contrôlent les dynamiques paléo-environnementales en étudiant les pollens actuels. L’objectif est de calibrer et modéliser la relation pollen/végétation et de proposer des reconstitutions de la végétation et des types d’utilisation des sols au cours du temps. Ces reconstitutions permettent de mieux appréhender l’impact des changements de ce couvert végétal sur les processus climatiques, biogéochimiques et sur la biodiversité. En évaluant l’influence de leurs activités sur l’environnement, on peut mieux répondre aux besoins sociétaux grâce à des approches novatrices de gestion du couvert végétal à visées prospectives et décisionnelles.

Photo : © Laboratoire GEODE

Découvrez le portrait vidéo de Florence Mazier ainsi que son activité de recherche



Médaille de cristal


Gérard Latil est assistant ingénieur CNRS au Centre de recherches sur la cognition animale (CRCA – CNRS/Université Toulouse III – Paul Sabatier) où il a la responsabilité des élevages du laboratoire sur des modèles animaux très variés allant des vertébrés aux invertébrés (fourmis, araignées, drosophiles, poissons, myxomycètes). En parallèle, il poursuit une activité de recherche sur l’étude des mécanismes comportementaux et cognitifs impliqués dans les comportements collectifs observés dans un grand nombre de sociétés animales. Depuis 2002, correspondant communication du CNRS Occitanie Ouest, Gérard Latil coordonne les actions de culture scientifique du laboratoire. Il a mis en place plusieurs projets pédagogiques autour du thème des insectes pour le rectorat de Toulouse et est membre de plusieurs associations de diffusion de la culture scientifique, Science animation (CCSTI d’Occitanie), « Les étoiles brillent pour tous ».

Photo : © Cyril Fresillon/CRCA/CNRS Photothèque

Benoit Tudoux, ingénieur d’étude CNRS, est spécialiste de la production et de l’analyse de données quantitative au Laboratoire interdisciplinaire solidarités, sociétés, territoires (LISST – CNRS/ Université Toulouse Jean-Jaurès/EHESS/ENSFEA). Il contribue à la mise en place d’enquêtes par questionnaire et déploie des analyses de données (parcours de vie, analyse de réseaux sociaux…) dans différents programmes de recherche. Fin 2014, sur la base d’un constat partagé sur les rapides évolutions des outils et des méthodes en sciences humaines et sociales, le renouvellement des ingénieur.e.s et d’un isolement professionnel de certains agents, Benoit Tudoux et trois collègues de Paris et Bordeaux créent un réseau métier afin de structurer une communauté essentielle au bon fonctionnement des sciences humaines et sociales. Après 4 ans d’existence, le réseau Méthodes, analyses, terrains, enquêtes en sciences humaines et sociales (MATE-shs) réunit près de 400 personnes du CNRS, des universités, de l’INED et d’autres établissements. Différentes actions sont menées : formations, séminaires de méthodologie en ligne, création de groupes favorisant les initiatives locales. Ses collègues Damien Cartron (EPIDAPO), Pernelle Issenhuth (CESSP), Viviane Le Hay (CED), sont également lauréat.e.s de la médaille de cristal 2018 du CNRS.

Photo : © B.Tudoux/LISST

- Consultez la page dédiée à la cérémonie de remise des médailles du CNRS Occitanie Ouest 2018
- Découvrez le book des talents du CNRS Occitanie Ouest 2018
- Consulter également la rubrique dédiée aux "talents" du CNRS sur le site de l’organisme.


Médaille de cristal collectif

En 2018, le CNRS décerne cette nouvelle distinction qui récompense des équipes d’ingénieur.e.s et de technicien.ne.s pour leur projet collectif innovant ou technique remarquable. Ce prix, remis tous les ans, vient enrichir les talents du CNRS.

- Fabienne De Parseval, du laboratoire Géosciences environnement Toulouse (GET - CNRS/CNES/IRD/UT3) a reçu, avec ses collègues, un cristal collectif pour le réseau des lithopréparateurs de France qui a pour objectif de répondre à une demande de formations des agents sur la lithopréparation.
Lire le témoignage de Fabienne de Parseval sur le site de l’université Toulouse III - Paul Sabatier

- Corinne Cantenot, Nadia Castandet et Christine Loizelet, de la direction des systèmes d’information (DSI) ont reçu, avec leurs collègues, un cristal collectif pour le projet de Pilotage et de dématérialisation de la dépense (P2D2) qui modernise les processus financiers du CNRS notamment au niveau de la dépense, des commandes et du traitement de la facturation.

- Pierre‐François Calmon, Franck Carcenac, Véronique Conedera, Monique Dilhan, Hugues Granier, du laboratoire d’analyse et d’architecture des systèmes (LAAS-CNRS), ont reçu un cristal collectif pour le service "Techniques et équipements appliqués aux micro- et nanotechnologie" (Team). Ce dernier a construit un ensemble efficient de méthodologies et de procédures menées avec une volonté de partage des compétences et des outils développés.

Voir la page dédiée au cristal collectif de 2018


Voir en ligne : Découvrez toutes les médailles du CNRS

Rechercher