Accueil > Potentiel scientifique > Talents du CNRS

Lauréat.es 2020

par Clément Blondel - publié le , mis à jour le

Talents CNRS 2020 : 10 lauréat.es en délégation Occitanie Ouest

En 2020, le CNRS attribue la médaille d’argent à 22 chercheurs et chercheuses reconnues pour leurs travaux sur le plan national et international. 46 chercheurs et chercheuses reçoivent la médaille de bronze, pour les encourager à poursuivre leurs recherches bien engagées et déjà fécondes. 24 personnels d’appui à la recherche reçoivent la médaille de cristal qui distingue des femmes et des hommes, qui par leur créativité, leur maîtrise technique et leur sens de l’innovation, contribuent à l’avancée des savoirs et à l’excellence de la recherche française. Enfin, 8 équipes reçoivent le cristal collectif qui distingue des équipes de femmes et d’hommes, personnels d’appui à la recherche, ayant mené des projets dont la maîtrise technique, la dimension collective, les applications, l’innovation et le rayonnement sont particulièrement remarquables. Parmi les lauréat·es, dix travaillent dans des unités toulousaines :

Gaëlle Legube, directrice de recherche CNRS au Laboratoire de biologie cellulaire et moléculaire du contrôle de la prolifération (LBCMCP-CBI, CNRS/Université Toulouse III - Paul Sabatier) reçoit la médaille d’argent du CNRS pour l’originalité, la qualité et l’importance de ses travaux.

Benjamin Erable, chargé de recherche CNRS au Laboratoire de génie chimique (LGC, CNRS/Toulouse INP/Université Toulouse III - Paul Sabatier), Julien Marcoux, chargé de recherche CNRS à l’Institut de pharmacologie et de biologie structurale (IPBS, CNRS/Université Toulouse III - Paul Sabatier) et Édouard Pauwels, enseignant-chercheur Université Toulouse III - Paul Sabatier à l’Institut de recherche en informatique de Toulouse (IRIT, CNRS/Université Toulouse Capitole/Université Toulouse - Jean Jaurès/Université Toulouse III - Paul Sabatier/Toulouse INP) reçoivent la médaille de bronze qui récompense les premiers travaux et consacrant ainsi des chercheurs et des chercheuses spécialistes de leur domaine.

Catherine Hohl, ingénieure de recherche CNRS et responsable du département finances et patrimoine de la direction des systèmes d’information, Isabelle Saves, ingénieure de recherche CNRS et responsable de la coopération internationale au Centre de biologie interactive (CBI, CNRS/Université Toulouse III - Paul Sabatier) et à l’Institut de pharmacologie et de biologie structurale (IPBS, CNRS/Université Toulouse III - Paul Sabatier) et Florent Houdellier, ingénieur de recherche CNRS et spécialiste en microscopie électronique en transmission au Centre d’élaboration des matériaux et d’études structurales du CNRS (CEMES) reçoivent la médaille de cristal, qui distingue les personnels d’appui à la recherche, qui par leur créativité, leur maîtrise technique et leur sens de l’innovation, contribuent à l’avancée des savoirs et à l’excellence de la recherche française.

Stéphane Leblanc, ingénieur de recherche CNRS et responsable du service prévention et sécurité du CNRS Occitanie Ouest et Marie-Paule Pantusi, ingénieure d’étude CNRS et cheffe de projets informatiques à la direction des système d’information du CNRS (DSI) aux côtés de Céline Bataillon, ingénieure de prévention et de sécurité au CNRS de Meudon (92), reçoivent le cristal collectif pour la mise en œuvre, la conception et le déploiement de la plateforme de prévention en e-learning en prévention des risques professionnels : NEO.
Olivier Guillaume, ingénieur de recherche CNRS et directeur adjoint de la Station d’écologie théorique et expérimentale de Moulis (SETE, CNRS/Université Toulouse III - Paul Sabatier) reçoit également le cristal collectif remis aux infrastructures de recherche en écologie expérimentale. Les médailles de cristal collectif, récompensent des équipes d’ingénieur·es et de technicien·nes pour des projets collectifs innovants ou techniques remarquables.

La médaille d’or 2020 du CNRS, qui distingue l’ensemble des travaux d’une ou plusieurs personnalités scientifiques ayant contribué de manière exceptionnelle au dynamisme et au rayonnement de la recherche française, sera annoncé ultérieurement.

Voir en ligne : Les lauréat·es des années antérieures