Accueil du site > Actualité de la recherche > Vie des mathématiques




Recherchez sur ce site


Hommage à Nathalie Quintin

4 septembre 2016

Nathalie Quintin, responsable administrative de l’Institut Montpelliérain Alexander Grothendieck (IMAG), est décédée le 30 juillet 2016. L’hommage qui suit a été prononcé par Jean-Michel Marin, directeur de l’IMAG, le jour de ses obsèques le 3 août à Montpellier.

Je viens ici exprimer tout le chagrin et la reconnaissance de la communauté mathématique montpelliéraine pour le travail et les qualités humaines de Nathalie. Mathématiciens de Montpellier et bien au-delà puisque Nathalie s’occupait de nombreuses structures transversales dont je reçois les témoignages de peine et de soutien pour vous, nous, sa famille, ses ami(e)s, ses collègues.

Nathalie a pris ses fonctions au sein de l’Institut de Mathématiques et Modélisation de Montpellier, maintenant IMAG, en 2008 et elle a été le moteur de changements très importants dans l’organisation de notre laboratoire, lui permettant de grandir. En tant que directeur-adjoint avec Paul-Emile puis directeur, j’ai été le témoin privilégié de son action et des nombreuses fois où elle a dû pallier les oublis et erreurs de sa hiérarchie. Bijan, Claude, les chefs d’équipe pourraient en dire de même. Ses qualités professionnelles étaient remarquables, son dévouement hors du commun. Elle n’a jamais cessé d’aider l’Institut alors même qu’elle luttait contre la maladie.

Je m’exprime également au nom de ses collègues du pôle gestion-administration de l’IMAG. Je pense notamment à toi Sophie qui m’a transmis une partie du texte qui suit auquel tout le monde s’associe. Nathalie était une personne généreuse très attentive à ses collègues. Elle avait un grand sens du travail d’équipe et était très attachée à la qualité des relations humaines. Elle maintenait avec chacun de nous des rapports cordiaux, chaleureux et manifestait un grand sens de la convivialité à toute occasion. Toujours souriante et agréable, elle savait se montrer disponible et rendre harmonieux le quotidien professionnel. Elle savait aussi, dans les instants de détente, partager ses passions, ses centres d’intérêt, et communiquer contagieusement sa vision positive des choses et son amour pour la vie. Elle était devenue pour beaucoup plus qu’une simple collègue de travail.

Sa disparition laisse un vide immense. Nathalie, nous n’oublierons jamais ton sourire et la leçon de courage que tu nous as donnée.

Jean-Michel Marin