Accueil du site > Actualité de la recherche > Actualités scientifiques




Recherchez sur ce site


Rio 2018 : Portrait de conférencier

17 avril 2018

Interview de Josselin Garnier, professeur à l’Ecole Polytechnique, conférencier dans les sections "Probabilités et statistiques" et "Les mathématiques en science et technologie".

Quel est votre domaine de recherche ?

Les probabilités. Je m’intéresse à tout ce qui a trait à la modélisation des phénomènes aléatoires. J’ai touché à plusieurs domaines au fil de ma carrière et de mes rencontres mais je reviens très régulièrement et inexorablement à mon domaine de prédilection : la propagation des ondes en milieux aléatoires. J’essaie aujourd’hui de mettre au point des méthodes d’imagerie pouvant opérer dans des environnements complexes (la terre en imagerie sismique, le corps humain en imagerie médicale, l’océan en acoustique sous-marine) et aussi à exploiter les signaux issus de sources de bruit ambiant ou de sources opportunistes.

Qu’est-ce qui vous a amené à faire des mathématiques ?

Le hasard. Que voulez-vous qu’un probabiliste réponde à une telle question… En fait, cette réponse en forme de boutade est proche de la réalité. J’ai voulu embrasser une carrière scientifique assez tôt, mais le choix entre mathématiques et physique s’est joué à peu de choses. Une affaire de rencontres essentiellement, avec des professeurs qui ont su au bon moment me montrer des problèmes dans lesquels je me suis investi. Et une fois lancé, je ne regrette rien, je me lance à fond.

Qu’est-ce que vous aimez dans votre métier de mathématicien ?

La liberté et la diversité des défis qui me sont lancés ou que je me lance. Que ce soit pour l’enseignement ou la recherche, j’ai besoin d’être stressé pour être au mieux de ma forme. Donc je change régulièrement d’endroit, en enseignant parfois à l’université, parfois en grandes écoles (avec toutes les différences qu’on peut trouver entre un public de normaliens ou de polytechniciens !). J’essaie d’aborder de nouveaux thèmes, ce qui me permet d’aller dans des conférences où personne ne me connaît, j’ai l’impression à chaque fois de revenir au temps où j’étais étudiant… La conférence de Rio sera un peu différente de ce point de vue, mais ce sera un réel défi de présenter une bonne partie de mes travaux récents devant toute la communauté.

Josselin Garnier est professeur à l’École polytechnique. Il est membre du Centre de Mathématiques Appliquées (CMAP - CNRS, École polytechnique).