Accueil du site > Actualité de la recherche > Vie des mathématiques




Recherchez sur ce site


Un IRL franco-urugayen

24 janvier 2020

Un international research laboratory (IRL) en mathématiques a été crée : l’institut franco-uruguayen en mathématiques et leurs interactions (IFUMI)

L’institut franco-uruguayen en mathématiques et leurs interactions

L’institut franco-uruguayen en mathématiques et leurs interactions a pour objectif la coopération entre la France et l’Uruguay dans les domaines suivants :

  • Algèbre et géométrie algébrique ;
  • Géométrie et théorie des groupes ;
  • Informatique mathématique ;
  • Probabilités et statistiques ;
  • Systèmes dynamiques ;
  • Traitement d’images.

Il est coordonné

  • En France par Patrice Le Calvez, professeur de Sorbonne Université et membre de l’Institut de mathématiques de Jussieu-Paris Rive Gauche [1] ;
  • En Uruguay par Rafael Potrie, professeur de l’Universidad de la República Urugay au Centro de Matemática de la Facultad de Ciencias.

Qu’est-ce qu’un IRL ?

Les outils développé par le CNRS pour la structuration du partenariat international ont changé.

Un International research laboratory est outil de coopération internationale partagé par le CNRS, au service de la structuration d’une collaboration de recherche internationale localisée. Il est crée pour 5 ans.

Plus d’informations sur le site de la direction Europe de la recherche et coopération internationale du CNRS.

L’inauguration

L’’institut franco-uruguayen en mathématiques et leurs interactions a été inauguré, avec l’IRL Institut franco-uruguayen de physique (IFUφ) en décembre 2019 à la faculté d’ingénierie de l’Université de la République, à Montevideo. La cérémonie a débuté par un discours de Maria Simón, doyenne de la faculté d’ingénierie puis de Mónica Marin, doyenne de la faculté des sciences, et une présentation de l’ IFUφ par Arturo Lezama et de l’IFUMI par Pablo Musé, tous deux professeurs à l’Université de la République. Deux conférences ont suivi, une conférence de mathématique de Françoise Dal’bo, de l’Université de Rennes, intitulée From numbers dust to Entropy et une conférence de physique de Mathias Fink, de l’Institut Langevin à Paris, intitulée From Time-Reversal Physics to Innovation : How to transform a nice concept in start-up companies. Une table ronde a conclu cette rencontre, en présence d’Hugues Moret, ambassadeur de France en Uruguay, de Matías Arim recteur de l’Université de la République, de David González directeur du PEDECIBA et d’Eduardo Manta, secrétaire national aux sciences et à la technologie. Cette inauguration a été l’occasion de rappeler l’ancienneté des relations scientifiques liant la France à l’Uruguay, et son fort développement ces dernières années. En mathématiques lors des dix dernières années, on compte une centaine de publications communes, plus de 120 missions, et 30 étudiants uruguayens ayant fait une thèse en France ou en cotutelle.

Les partenaires

En France :

  • CNRS
  • École Normale Supérieur de Rennes
  • Institut National des sciences appliquées de Rennes
  • Institut National des Sciences Appliquées de Toulouse
  • Sorbonne Université
  • Université de Montpellier
  • Université de Paris
  • Université de Rennes 1
  • Université de Rennes 2
  • Université de Toulouse 1 Capitole
  • Université de Toulouse 2 Jean Jaurès
  • Université de Toulouse 3 Paul Sabatier

En Uruguay :

  • Universidad de la República
  • PEDECIBA

[1] UMR 7586, CNRS, Sorbonne Université, université de Paris