© Laurent Ardhuin

Ghislaine Dehaene-LambertzChercheuse en sciences cognitives

CNRS silver medal

Pédiatre, spécialisée dans l’étude du développement des fonctions cognitives de l’enfant grâce aux techniques d’imagerie cérébrale et directrice de l’équipe Neuroimagerie du développement du centre de recherche Neurospin1.

L’imagerie cérébrale est à l’origine de nombreuses grandes émotions vécues au cours de mes recherches. Grâce à ces nouvelles techniques, j’étudie comment un nouveau-né réagit à la voix de sa mère, comment il apprend sa langue maternelle ou encore comment il déplace son attention. Mes travaux m’amènent à relier ces capacités et leur développement chez l’enfant à l’architecture du cerveau humain et son calendrier de maturation. Comprendre les clés de l’apprentissage, notamment celui du langage et de la pensée symbolique, est indispensable pour apporter des réponses en cas de pathologies du développement cognitif. En effet, le cerveau est un organe qui se transforme lui-même en apprenant à apprendre.

  • 1. INSERM/CEA

CV

  • 1988 : Doctorat en médecine à l’université d'Angers
  • 1995 : Doctorat en science à l’université Pierre et Marie Curie (sous la direction de J. Mehler, Laboratoire de sciences cognitives et psycholinguistique2)
  • 1999 : Entrée au CNRS – Chargée de recherche au Laboratoire de sciences cognitives et psycholinguistique
  • Depuis 2007 : Directrice de l’équipe Neuroimagerie du développement au centre de recherche Neurospin
  • 2018 : Directrice de recherche de classe exceptionnelle au centre de recherche Neurospin
  • 2. CNRS/ENS Paris/EHESS