Crédit : Pedro Lombardi / Institut Curie

Marie-Paule Teulade-FichouChercheuse en chimie des acides nucléiques

CNRS silver medal

Lors de la réplication cellulaire, il arrive que l’ADN prenne la forme d’une quadruple hélice. Ces structures tridimensionnelles nommées G-quadruplexes pourraient être plus fréquentes dans les cellules tumorales en division rapide et dans des gènes liés au cancer (oncogènes). Pionnière dans la conception de molécules capables de se lier aux G-quadruplexes, Marie-Paule Teulade-Fichou met à contribution ce savoir-faire pour explorer de nouvelles stratégies de lutte contre le cancer. Dans ce même but, elle a également développé des complexes métalliques ciblant les G-quadruplexes. Certains ont déjà été testés par la chimiste sur des modèles animaux de glioblastome, un cancer pour lequel il n’existe pas de traitement efficace. Le groupement de recherche sur les G-quadruplexes fondé en 2011 par Marie-Paule Teulade-Fichou fédère aujourd’hui l’activité de chimistes et de biologistes autour de cette thématique qui ouvre des perspectives nouvelles en génétique moléculaire et chimie médicinale. Co-directrice du laboratoire de chimie de l’Institut Curie, la chercheuse a enfin mis en place une toute nouvelle unité de recherche alliant imagerie intégrative et chimie biologique dont elle vient de prendre la direction.