CNRS Innovation

Partenariats, création d'entreprises, brevets, licences, événement... Retrouvez tous les mois les dernières actualités de la valorisation et de l'innovation au CNRS.

Start-up

Alvéole : pour un contrôle sur mesure du microenvironnement cellulaire

Fondée en 2010 par trois chercheurs du CNRS1,2,3 et Quattrocento, un générateur d’entreprises technologiques dans le domaine des sciences de la vie, la start-up Alvéole développe des outils innovants associant imagerie cellulaire, microfluidique et nanotechnologie. Ces outils visent à améliorer le contrôle du microenvironnement et la prolifération des cellules vivantes en culture. Elle lance aujourd’hui la commercialisation à l’international de Primo, un dispositif de « photo-patterning » destiné aux biologistes souhaitant créer des motifs de protéines lors de tests cellulaires.

Depuis quelques années, l’étude de l’influence du microenvironnement sur les mécanismes intra et intercellulaires devient primordiale pour la recherche en biologie cellulaire et médicale, notamment en cancérologie, immunologie ou neurologie. Le micro-patterning consiste à créer des motifs (ou patterns) de protéines sur lesquels sont cultivées des cellules vivantes. En plein essor, cette méthode de contrôle du microenvironnement est encore souvent fastidieuse, complexe, non quantitative, et se limite à l’usage d’une seule protéine.

Afin de concevoir précisément, facilement et rapidement des motifs de protéines, la start-up Alvéole, créée par Maxime Dahan1, Vincent Studer2 et Jean-Christophe Galas3, a développé Primo, un dispositif de photo-patterning multi-protéines. Ce dispositif s’appuie sur la technologie Limap (Light induced molecular adsorption of proteins) : protégée par deux brevets4, elle associe un système d’illumination UV contrôlé par un logiciel dédié (et un réactif photo-activable spécifique). L’action combinée de ces deux composants génère à l’échelle micrométrique, en quelques secondes et avec une excellente reproductibilité, n’importe quel motif à plusieurs protéines sur les supports standards de culture cellulaire.

Primo ouvre de nouvelles perspectives pour de multiples applications, telles que la recherche sur les cellules souches, la médecine régénératrice, les tests cellulaires pour la mise au point de médicaments ou la toxicologie prédictive.

Alvéole a été lauréate en 2014 du Concours mondial de l’innovation pour le projet CellForLife dans la catégorie médecine individualisée et Primo élu meilleur produit de l’année 2016 par la SLAS.

1 Unité physico-chimie Curie (CNRS/Institut Curie/Université Pierre et Marie Curie).

2 Institut interdisciplinaire de neurosciences (CNRS/Université de Bordeaux).

3 Laboratoire Jean Perrin (CNRS/Université Pierre et Marie Curie).

4 « Dispositif de greffage micro-structure de protéines sur un substrat » DI 05908-01 ; WO2013135844 ; demande prioritaire FR 12 52304 déposée le 14/03/2012. « Impression d'un motif adhésif sur un support anti-salissures » DI 05908-03 ;  WO2016050980 ; demande prioritaire FR 14 59497déposée le 03/10/2014.

 

Contacts :

Maxime Dahan / Unité physico-chimie Curie / maxime.dahan@curie.fr

Vincent Studer / Institut interdisciplinaire de neurosciences / vincent.studer@u-bordeaux2.fr

Jean-Christophe Galas / Laboratoire Jean Perrin / jean-christophe.galas@upmc.fr

Luc Talini / CEO Alvéole / luc.talini@alveolelab.com