Co-constuire

La politique d’innovation du CNRS repose sur l’objectif de créer les conditions d’un partenariat fort et durable avec les entreprises. Pour cela, le CNRS met à leur disposition des solutions d’accompagnement personnalisées et des outils de collaboration variés.

Chaque année, des milliers de contrats de collaboration de recherche sont conclus avec diverses entreprises. Ils impliquent la réalisation conjointe d'un programme scientifique qui aboutit à des résultats concrets. 

+1000 nouveaux contrats de recherche avec les entreprises tous les ans
+260 laboratoires communs CNRS-entreprises en activité
+22 accords-cadres avec des grands groupes

Un modèle original de co-construction de valeur avec les entreprises

Le club CNRS entreprises

Lancé en 2022, le Club CNRS Entreprises permet d'accéder à une communauté dédiée aux partenariats entre les mondes académique et socio-économique. Il propose des visites et des rendez-vous de décryptage des enjeux scientifiques. 

Le club Europe  

Lancé en 2021, le Club Europe rassemble les entreprises partenaires du CNRS et favorise les rencontres, le partage de bonnes pratiques, les initiatives communes et l’identification et le montage de projets collaboratifs à l’échelle européenne (Horizon Europe par exemple).

L’approche par filière

Des filières stratégiques ont été créées par le CNRS dans l’objectif de développer les collaborations entre le CNRS et les entreprises. Le CNRS propose ainsi aux industriels de co-construire des feuilles de route sur les technologies d’innovation et de rupture en croisant les compétences et savoir-faire des laboratoires dont il assure une tutelle, avec les enjeux des différentes filières. 

  • Aéronautique
  • Automobile
  • Chimie des matériaux
  • Cybersécurité
  • Eau
  • Électronique
  • Énergie
  • Parfumerie Cosmétique
  • Santé
  • Photonique

Des outils de collaboration variés

Prestations, projets de recherche, laboratoires communs, accords-cadres, et formations diversifiées sont des exemples d’instruments de collaboration initiés par le CNRS pour faciliter son rapprochement avec le monde des entreprises et la communauté industrielle.

Accès au portefeuille 

Chaque année, des innovations remarquables naissent dans les laboratoires du CNRS et de ses partenaires. L’organisme assure la protection intellectuelle de ces inventions et encourage le transfert de connaissances et technologies vers le monde économique.

En savoir plus sur la protection des résultats de recherche au CNRS

Prestations

Première forme de collaboration avec l’entreprise, les prestations permettent aux entreprises d’avoir accès à des équipements scientifiques de haut niveau dans les laboratoires sous tutelle du CNRS, pour y effectuer des tests, essais et mesures en tout genre. Les entreprises avancent de manière autonome ou accompagnées par des experts du CNRS. 

Projets de recherche communs

Un millier de projets de recherche sont signés chaque année avec des entreprises de toutes tailles. Ils impliquent la réalisation conjointe d’un programme scientifique débouchant sur des livrables concrets. En fonction de leur ambition, ces projets de recherche peuvent donner lieu à des financements publics, comme dans le cadre des thèses CIFRE (Conventions industrielles de formation par la recherche).

Laboratoires communs

Les laboratoires communs sont la forme la plus aboutie des collaborations entre recherche publique et privée. Signés pour une durée de 5 ans avec des entreprises de toutes tailles (grandes entreprises, PME, ETI et start-up) dans tous les domaines de recherche, ils reposent sur une thématique scientifique commune, une gouvernance partagée et la mise en commun de moyens humains et matériels.

Les laboratoires communs : des réussites qui inspirent

  • Depuis 2016, le CNRS, l’Université de Rouen Normandie, l’INSA Rouen, Normandie Université et l’entreprise Manoir Industries développent, étudient et perfectionnent à travers leur laboratoire commun de recherche Innovation and performance of refractory steels (IPERS), des aciers nouvelle génération.
  • Le CNRS et le groupe Poujoulat, leader européen des conduits de cheminée et sorties de toit en inox, se sont associés en 2012 pour travailler sur l’un des dispositifs d’isolation mis au point par l’industriel. Les deux entités ont depuis poursuivi et structuré leur partenariat qui a conduit à la création d’un laboratoire commun sur des thématiques de recherche concernant la sécurité incendie.
  • EDF et le Laboratoire des sciences de l’ingénieur pour l’environnement (LaSIE), sous la tutelle du CNRS et de La Rochelle Université, ont fondé le laboratoire commun 4evLab sur la thématique de la qualité de l’air
  • La PME Learn&Go et l’Institut de recherche en informatique et systèmes aléatoires (IRISA), sous la tutelle du CNRS, de l’université Rennes 1, de l’ENS Rennes, de l’INSA Rennes, de l’université de Bretagne-Sud, d’INRIA et d’IMT-Atlantique, ont créé Script&Labs : un laboratoire commun qui a permis d’accompagner les travaux académiques à la sortie d’un logiciel centrée sur l’apprentissage de l’écriture grâce à un stylet et une tablette
  • Pour comprendre d’où viennent les propriétés bénéfiques de l’eau thermale d’Avène, le groupe Pierre Fabre s’est associé au Laboratoire de biodiversité et biotechnologies microbiennes (LBBM), sous la tutelle du CNRS et de Sorbonne Université, pour construire une équipe mixte de recherche. 
  • Michelin et l’Institut de chimie de Clermont-Ferrand (ICCF), sous la tutelle du CNRS et de l’université Clermont Auvergne, ont réuni leurs savoir-faire au sein du laboratoire commun SimatLab pour mettre au point de nouvelles techniques de modélisation pour les polymères
  • Née d’une collaboration entre le laboratoire Heudiasyc, sous la tutelle du CNRS et de l’université de technologie de Compiègne, et le groupe Renault, SIVALab est une structure de recherche pour l’étude et le développement de logiciels dédiés à la navigation des véhicules autonomes

Retrouvez toute l’actualité des laboratoires communs dans La Lettre Innovation du CNRS

Téléchargez la plaquette détaillée

 

Accords-cadres

Si les liens sont déjà forts, réguliers et anciens, un accord-cadre peut être signé entre le CNRS et une entreprise, pour faciliter et accélérer la mise en place de projets de recherche communs. Cet accord-cadre facilite le développement de coopérations contractuelles entre les laboratoires du CNRS et l’entreprise, sur une durée de cinq ans. Il s’agit de conventions qui définissent le périmètre scientifique de la coopération, les méthodes de travail, les règles de collaboration de recherche ou de prestation de services, la structure de suivi de la coopération (conseil d’orientation, comité de pilotage, comité de valorisation), les règles de répartition de la propriété intellectuelle, les règles d’exploitation, de publication et de confidentialité des résultats issus de ces collaborations.

Les 22 accords-cadres en vigueur avec des groupes tels TotalEnergies, Safran, Solvay, EDF, Essilor, Thales ou Stellantis, etc. témoignent de l’intérêt du monde économique pour cette démarche. 

Formation

CNRS Formation Entreprises est l'organisme de formation continue du CNRS. Depuis sa création en 1984, il s'inscrit résolument dans la mission du CNRS de diffusion des connaissances et de promotion de la démarche scientifique dans le monde socio-économique, en se concentrant sur la formation continue.

Le catalogue s'enrichit régulièrement de nouvelles formations dans divers domaines, notamment l'intelligence artificielle, la physique, l'instrumentation ou encore l'imagerie. Cette démarche témoigne de l’engagement continu du CNRS à rester à la pointe des connaissances scientifiques et technologiques, tout en restant au service de la communauté scientifique et industrielle.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de CNRS Formation Entreprises ou découvrez le catalogue de formation 2024.

Crédit photo : © Jean-Claude MOSCHETTI / Elast-D3 / CNRS Images