CNRS La lettre innovation

Partenariats, création d'entreprises, brevets, licences, événement... Retrouvez tous les mois les dernières actualités de la valorisation et de l'innovation au CNRS.

Stratégie

FIST SA, filiale de valorisation du CNRS, entre au capital d'AENITIS Technologies

Le CNRS, l'ESPCI Paris et l'université Pierre et Marie Curie entrent au capital d’AENITIS Technologies, via FIST SA, la filiale nationale de valorisation du CNRS. Spin-off du Laboratoire de physique et de mécanique des milieux hétérogènes1, la société développe de nouveaux dispositifs médicaux basés sur des mécanismes de manipulations acoustiques de particules biologiques.

illustration

L’accord conclu concède à AENITIS Technologies une exploitation exclusive des brevets de la technologie qu’elle valorise, issue des travaux de recherche menés au Laboratoire de physique et de mécanique des milieux hétérogènes1.

La société, créée en 2014, développe une approche novatrice de séparation, de manipulation et de filtration de suspensions de particules ou d’objets biologiques. Cette technologie2, dite « d’acoustophorèse », licenciée exclusivement à AENITIS Technologies, utilise certaines propriétés physiques et géométriques des éléments biologiques qu’elle soumet à une force acoustique afin de les déplacer ou de les regrouper. Elle permet une action en continu sur ces éléments, sans contact ni pression.

L’investissement opéré par le CNRS, via sa filiale de valorisation, confirme le fort potentiel de cette technologie de rupture, qui permet la manipulation d’objets biologiques, très délicats et très sensibles, sans occasionner de dommages ou de modifications physiologiques.

Pour Emmanuel Vincent, CEO et cofondateur d’AENITIS Technologies, « ce soutien valide notre ambition de devenir un leader mondial des solutions de filtration ou de fractionnement par acoustophorèse. Des solutions qui pourraient avoir un impact significatif en matière de fiabilité, de qualité, de logistique et de réduction de coûts, notamment pour le tri cellulaire. »

Le premier axe de développement d’AENITIS Technologies est la création de dispositifs médicaux à fortes valeurs ajoutées dans le domaine du fractionnement, avec des bénéfices majeurs en matière de santé publique. La société a bénéficié du soutien du ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, de la région Ile-de-France, de la mairie de Paris, du Scientipôle Initiative et de la Commission européenne. Elle a également levé un million d’euros auprès du fonds d’amorçage Quadrivium géré par Seventure Partners pour développer son dispositif médical innovant.

 

1 CNRS/ESPCI Paris/Université Pierre et Marie Curie/Université Paris Diderot.

2 Deux familles de brevets, FR050645 et FR1157658, respectivement en copropriété CNRS/ESPCI Paris et  CNRS/ESPCI Paris /UPMC.

 

Contacts :

Albane le Chevalier / FIST SA / Albane.LeChevalier@fist.fr

Emmanuel Vincent / AENITIS Technologies / emmanuel.vincent@aenitis.fr

Karine Wecker-Blanda / Direction de la communication du CNRS / karine.wecker-blanda@cnrs-dir.fr