CNRS Innovation

Partenariats, création d'entreprises, brevets, licences, événement... Retrouvez tous les mois les dernières actualités de la valorisation et de l'innovation au CNRS.

Start-up

Actronika : le toucher pour enrichir la communication homme-machine

Le système haptique développé par Actronika produit des dizaines de sensations tactiles différentes. Mis au point à partir des recherches menées à l'Institut des systèmes intelligents et de robotique1, il est conçu pour s'intégrer dans des systèmes de réalité virtuelle, des objets connectés, des cockpits de véhicules ou des instruments de laboratoires.

La communication entre l'homme et les objets numériques se fonde presque exclusivement sur l'ouïe et la vue. Or le toucher joue également un rôle déterminant dans la communication de l'homme avec son environnement, de manière autonome ou en synergie avec les deux sens précédents. Pour introduire le toucher dans la communication homme-machine, des technologies dites « haptiques » se développent depuis des années. Actronika, start-up créée en 2015 à partir des recherches menées à l'Institut des systèmes intelligents et de robotique1 (ISIR), va mettre sur le marché un système haptique breveté2 capable de simuler de multiples sensations du toucher, dans des contextes très variés. Conférer des propriétés tangibles aux objets virtuels manipulés dans un environnement de réalité virtuelle ou augmentée, ou dans un jeu vidéo, accroît leur réalisme. La dimension tactile vient également enrichir l'interaction avec les instruments du cockpit d'un avion ou du tableau de bord d'une voiture. Les objets connectés, tels que le mobilier urbain ou les équipements domotiques, peuvent aussi acquérir une dimension haptique. Dès juin 2017 émergeront les premières applications de la technologie Tactronik développée par Actronika et intégrée dans des produits de réalité virtuelle, du médical, de la domotique et de l’automobile.

Prolongement des recherches sur l'haptique menées par Vincent Hayward, chercheur à l'ISIR et directeur scientifique d'Actronika, Tactronik est un ensemble de logiciel, d’électronique embarquée et d’actionneurs vibrotactiles, conçu pour être intégré dans divers objets et produits. « Le point clé est le logiciel : la méthode de génération des signaux qui produisent des effets tactiles », indique Vincent Hayward. Cette méthode résulte de travaux en neurosciences, notamment sur la perception multimodale par le cerveau. Actronika dispose aujourd'hui d'une librairie de plusieurs dizaines de sensations tactiles : textures, chocs, frottements, encliquetage, jusqu’à l'effet produit par des bulles de champagne ! Les actionneurs vibrotactiles, qui réalisent physiquement l'effet, ont été adaptés et optimisés pour fonctionner avec des constantes de temps compatibles avec celles du système nerveux. « On peut en particulier produire des signaux très brefs, inférieurs à la milliseconde, qui sont très significatifs pour le système nerveux », précise Vincent Hayward.

Actronika, qui emploie 12 personnes, partage aujourd'hui son activité entre le développement de prototypes pour des clients et la poursuite de l'industrialisation de sa technologie haptique. L'objectif est de réduire à la fois la taille et le coût du dispositif, afin de déboucher sur des applications en grande série.

 

1 CNRS/Université Pierre et Marie Curie.

2 Brevet FR1559315, en copropriété CNRS/UPMC, déposé le 30/09/2015 et étendu le 04/06/2017 à l’international (WO2017055375).

 

Contact :

Vincent Hayward / Institut des systèmes intelligents et robotiques / hayward@isir.upmc.fr