CNRS La lettre innovation

Partenariats, création d'entreprises, brevets, licences, événement... Retrouvez tous les mois les dernières actualités de la valorisation et de l'innovation au CNRS.

Laboratoires communs

DrilLab, un laboratoire commun pour optimiser les forages pétroliers et géothermiques

Le 8 juin dernier, le Laboratoire de mécanique des contacts et des structures1 et la société DrillScan, spécialisée dans la simulation des forages, ont inauguré le laboratoire commun DrilLab dédié au développement d’un logiciel de simulation pour limiter les risques de casses ou de défaillances liés aux phénomènes vibratoires des trains de tige de forage.

illustration

Les forages pétroliers ou géothermiques sont réalisés à l'aide d'un outil de coupe tournant lié à un « train de tiges » dont la longueur peut atteindre plusieurs kilomètres. Les risques de défaillance ou de casse des tiges de forage subissant des phénomènes vibratoires puissants rendent l’opération complexe et délicate. Pour limiter ces risques, DrillScan, une PME spécialisée dans des solutions métier de premier plan pour les grandes entreprises des secteurs pétrolier et géothermique, s'est adressée à l’expertise du Laboratoire de mécanique des contacts et des structures (LaMCoS)1 reconnu pour ses compétences en matière de comportement des machines tournantes et leurs vibrations. Pour travailler en commun sur la durée, et sous l'impulsion de l’Institut Carnot Ingénierie@Lyon, ils ont créé DrilLab, un LabCom, soutenu par l'ANR, dont l'objectif est de mettre au point un module de simulation numérique qui viendra compléter la suite de logiciels développée et utilisée par la PME.

« Nous avons des modèles de calcul qui prévoient le comportement d'une machine tournante quand le rotor (la partie mobile) touche ou frotte sur la partie fixe (le stator). Ces modèles peuvent être adaptés aux problèmes rencontrés par le train de tiges du forage », indique Lionel Manin, chercheur au LaMCoS et co-directeur du DrilLab avec Laurent Piau, ingénieur de recherche chez DrillScan. Le nouvel outil de simulation permettra aux ingénieurs de forage d'ajuster aux mieux les paramètres opératoires nécessaires au creusement du puits, et de trouver des solutions en cas d'alerte pendant l'opération.

Dans le cadre du LabCom, un chercheur du LaMCoS apportera ses compétences en développement de codes de calcul, deux autres travailleront une journée par semaine chez DrillScan et deux ingénieurs de R&D de DrillScan participeront au projet. La PME compte sur cette coopération pour gagner en compétitivité, tandis que le LaMCoS accède ainsi à de nouveaux cas d'études dans ses thématiques de recherche.

 

1 CNRS / Insa Lyon

 

Contact :

Lionel Manin / LaMCoS / lionel.manin@insa-lyon.fr