CNRS Innovation

Partenariats, création d'entreprises, brevets, licences, événement... Retrouvez tous les mois les dernières actualités de la valorisation et de l'innovation au CNRS.

Ecosystème de l’innovation

L'IRT Jules Verne et le CNRS font sortir les robots parallèles à câbles du laboratoire

Stratégie de conception, calcul des espaces de travail, algorithmes de commande... la collaboration étroite entre des chercheurs CNRS et l'équipe Robotique de l'IRT Jules Verne débouche sur de nombreuses solutions industrielles, notamment pour les robots parallèles à câbles, destinés à la manipulation de grandes pièces pour l’aéronautique et la construction navale.

Des chercheurs CNRS qui participent à des projets de l'Institut de recherche technologique  Jules Verne ? Rien d'étonnant, puisque la vocation de l'IRT est de développer des idées venues de la recherche pour aboutir à des technologies avancées de production industrielle. Mais la contribution du CNRS1 à l'IRT ne se limite pas à suggérer des pistes d'innovation. Ainsi, aux côtés de l'équipe Robotique de l'Institut, des chercheurs du Laboratoire des sciences du numérique de Nantes2 participent depuis 2014 à la mise au point de robots parallèles à câbles, destinés à la manipulation de grandes pièces, entre autres pour l'aéronautique et la construction navale. Ces robots, constitués de câbles actionnés en parallèle, permettent de réaliser dans de grands espaces des manutentions, des opérations de peinture ou de traitement de surface. C'est une spécialité de Stéphane Caro, chercheur au Laboratoire des sciences du numérique de Nantes, fortement impliqué dans les projets de l'IRT avec trois projets sur ces robots novateurs qui ont été lancés. « Chacun des projets a donné lieu à au moins une thèse de doctorat », se félicite le chercheur.

Un premier projet, Caroca3, auquel participait aussi le Laboratoire d’informatique, de robotique et de microélectronique de Montpellier4, a validé le recours à des robots parallèles à câbles dans des ateliers industriels. Les chercheurs ont développé des méthodes de reconfiguration de ces robots en fonction des espaces dans lesquels ils travaillent, qui peuvent être encombrés. Un brevet5 a été déposé.

Le projet suivant, Rocket6, vise plus précisément la manipulation de tôles de grandes tailles chez STX, via le la mise en place d’un algorithme de commande robuste, développé lors d’une thèse menée au laboratoire nantais.

Enfin, au sein du projet européen ECHORD++ FASTKIT, le CNRS et l'IRT ont jusqu'à 2018 pour développer un nouveau concept de robot parallèle à câbles monté sur des bases mobiles, qui pourrait trouver des applications en logistique.

Fort de ces résultats, l'IRT Jules Verne envisage de créer un véritable pôle de compétences en robotique parallèle à câbles, qui conjuguerait recherche, prestation de services et intégration de solutions pour les industriels.

 

1 Des chercheurs CNRS participent à 19 des 70 projets engagés par l'IRT Jules Verne depuis 2012. Ils interviennent dans plusieurs thématiques couvertes par l'Institut : procédés pour la production de pièces composites et métalliques, fabrication additive, robotique et cobotique.

2 CNRS/Ecole Centrale de Nantes/Université de Nantes/Institut Mines Télécom Atlantique

3 Le projet Caroca (Capacités de la robotique à câbles), débuté en 2014, réunit les cinq partenaires dont trois industriels : STX, DCNS, Airbus, l’IRT Jules Verne et le CNRS

4 CNRS/Université de Montpellier

5 Brevet FR 3024956 “Robot à câbles reconfigurable et méthode de configuration d’un tel robot”, en copropriété IRT Jules Verne/CNRS, déposé le 08/07/2014

6 Le projet Rocket débuté en 2016 réunit si partenaires : STX, Clemessy, B&R Automation, Clarté, l’IRT Jules Verne et le CNRS

 

Contacts :

Stéphane Caro / Laboratoire des Sciences du Numérique de Nantes / stephane.caro@ls2n.fr

Sophie Péan / IRT Jules Verne / communication@irt-jules-verne.fr