CNRS La lettre innovation

Partenariats, création d'entreprises, brevets, licences, événement... Retrouvez tous les mois les dernières actualités de la valorisation et de l'innovation au CNRS.

Stratégie

Le CNRS et l'École polytechnique, via leurs filiales de valorisation, entrent au capital de la start-up Sensome

Le CNRS, via sa filiale FIST SA, et l'École polytechnique, via sa filiale X-Création, entrent au capital de la start-up Sensome, issue de travaux menés au sein du Laboratoire d'hydrodynamique1, qui développe des capteurs innovants pour améliorer le traitement des accidents vasculaires cérébraux (AVC).

illustration

Fondée en 2014, la start-up « Instent », renommée récemment « Sensome », développe des micro-capteurs qui, couplés à des algorithmes d’apprentissage, sont capables d'identifier et d’analyser, précisément et en temps réel, les tissus biologiques avec lesquels ils sont en contact. Cela permet de transformer les dispositifs médicaux vasculaires actuellement invasifs en véritables dispositifs de santé connectés.

Son premier objectif est d'appliquer cette technologie innovante au traitement des AVC ischémiques (formation d'un caillot dans un vaisseau sanguin). Intégrés sur un guide introduit dans le vaisseau, ces capteurs permettront notamment d'analyser la nature du caillot formé, afin de permettre au médecin d’ajuster le traitement envisagé et de sélectionner la méthode de retrait du caillot la plus adéquate : une véritable révolution en cours dans le traitement des AVC, qui permet de réduire sensiblement les séquelles, et donc les risques encourus par les patients.

Pour mener jusqu'aux essais cliniques cette technologie née au Laboratoire d'hydrodynamique1, Sensome vient de réaliser une augmentation de capital2 de 4,7 millions d'euros. La filiale de valorisation du CNRS, FIST SA, et la filiale de l'École polytechnique, X-Création, ont également participé à cette levée de fonds. En intégrant X-UP, l’accélérateur de l’X en 2015, la start-up a par ailleurs bénéficié d’un l’accompagnement intensif de l’École, notamment dans la préparation de sa première levée de fonds à hauteur de 1M€ à sa sortie du programme.

Le CNRS et l’École polytechnique entendent ainsi accompagner le développement d'une technologie médicale très prometteuse, les AVC ischémiques touchant plus de 1,5 millions de personnes chaque année à travers l'Europe et les Etats-Unis. « La vitesse avec laquelle nous avons pu développer ces capteurs est liée à notre collaboration avec le CNRS et l'École polytechnique », souligne Franz Bozsak, président et co-fondateur de Sensome.

La start-up a débuté cet été les essais précliniques du dispositif (sur des animaux), et prépare les essais cliniques sur l'hommepour 2018, avec unea mise sur le marché attendue pour 2019. À plus long terme, Sensome envisage de diversifier son activité et d'intégrer ses capteurs capables d'identifier la composition d'un tissu biologique à d'autres dispositifs médicaux tels que les stents.

 

1 CNRS/École polytechnique

2 Les fonds d’investissements Kurma Diagnostics, Paris-Saclay Seed Fund, IDInvest, ainsi qu'un groupe de business angels.

 

Contacts :

Franz Bozsak / Sensome / contact@sensome.com

Jules Meunier / FIST SA / jules.meunier@fist.fr

Raphaël de Rasilly / École polytechnique / raphael.de-rasilly@polytechnique.edu