CNRS La lettre innovation

Partenariats, création d'entreprises, brevets, licences, événement... Retrouvez tous les mois les dernières actualités de la valorisation et de l'innovation au CNRS.

Stratégie

Une simulation réaliste pour améliorer l’apprentissage des chirurgiens

Simedys, jeune start-up issue des travaux menés au Laboratoire d'anatomie, biomécanique et simulation1 et à l'Institut Pprime2, met au point des solutions réalistes pour l’apprentissage des gestes techniques des chirurgiens. Le CNRS, via sa filiale de valorisation CNRS Innovation, vient d’entrer à son capital.

illustration

A l'origine de Simedys, start-up créée en décembre 2017, la rencontre de chercheurs du Laboratoire d’anatomie biomécanique et simulation1 avec des responsables de l’Ecole francophone de prélèvement multi-organes (EFPMO). Ces derniers étaient à la recherche d'un outil d'apprentissage pour leurs étudiants. Après deux années de développement, en collaboration avec l’Institut Pprime2, les chercheurs ont mis au point un système permettant, à partir d’un corps ayant fait l’objet d’un don à la science, de simuler les pulsations artérielles, la recoloration chaude des tissus, la turgescence veineuse, une température corporelle et le mouvement respiratoire. Ce dispositif breveté3 unique au monde permet aux futurs chirurgiens de  faire l'apprentissage des gestes de base du bloc opératoire dans des conditions réalistes. Conçu au départ pour le prélèvement d'organe, le système a été étendu à la chirurgie de l'abdomen et du thorax (chirurgie digestive, cardiologie, urologie, gynécologie). Une version destinée à la chirurgie de guerre est en préparation.

Après avoir développé un démonstrateur, Simedys a lancé la fabrication d'une présérie du système désormais baptisé P4P (Pulse for practice), qui sera livrée en 2018 pour des tests, à des centres universitaires ou hospitaliers de formation en chirurgie. En parallèle, Simedys prépare des logiciels qui permettront, à partir d'une tablette, de paramétrer et contrôler les fonctions physiologiques (rythmes cardiaques, respiration...). « L'objectif est de simuler des « scénarios » qui peuvent se produire dans une salle d'opération », explique Cyril Brèque, PDG de Simedys. Ces logiciels seront disponibles à partir de 2019.

Simedys démarre son activité en vendant des systèmes aux centres de formation (huit dispositifs devraient être vendus cette année), en France, puis en Europe. La start-up prévoit de commercialiser par la suite des logiciels et « scénarios » répondant aux besoins des diverses spécialités.

L'entrée du CNRS au capital, au départ détenu par les fondateurs, est un gage de crédibilité pour l'entreprise, qui envisage à court terme une levée de fonds auprès de business angels et de fonds d'investissement afin d'accélérer le développement des solutions P4P.

 

1 Laboratoire d'anatomie, biomécanique et simulation (Université de Poitiers)

2 Institut P' : Recherche et Ingénierie en Matériaux, Mécanique et Energétique (CNRS)

3 Brevet FR1560488, en copropriété CNRS/Université de Poitiers/CHU de Poitiers/INSERM, déposé le 02/11/2015 et étendu à l’international (WO2017076717) le 11/05/2017

Contacts : 

Cyril Brèque / Simedys / cyril.breque@univ-poitiers.fr

Jules Meunier / CNRS Innovation / jules.meunier@cnrsinnovation.fr