CNRS La lettre innovation

Partenariats, création d'entreprises, brevets, licences, événement... Retrouvez tous les mois les dernières actualités de la valorisation et de l'innovation au CNRS.

Start-up

Des vecteurs thérapeutiques de demain pour des chimiothérapies sans effet secondaire.

L’Institut de chimie des milieux et des matériaux de Poitiers1 a mis au point une technologie brevetée2 pour créer des molécules capables de transporter un agent thérapeutique et de le délivrer spécifiquement soit au sein des cellules cancéreuses, soit dans le microenvironnement tumoral. La start-up Seekyo va l'exploiter pour développer de nouveaux vecteurs thérapeutiques.

illustration

Une nouvelle génération de traitement anticancéreux, en cours de développement, vise à réduire les doses de médicaments et à limiter les effets secondaires grâce à des vecteurs thérapeutiques capables de transporter la molécule active pour la délivrer sélectivement aux cellules malades. L’Institut de chimie des milieux et des matériaux de Poitiers1, et plus particulièrement le Groupe de recherche « Systèmes moléculaires programmés » dirigé par Sébastien Papot, a mis au point une technologie qui devrait permettre de développer un arsenal de vecteurs thérapeutiques conçus « à la demande ».

Sur une molécule comprenant trois fonctions réactives - une plateforme moléculaire - les chercheurs proposent de greffer un agent thérapeutique, une structure de ciblage (anticorps, protéines, peptides, vitamines, ligands...) qui visera les cellules malades ou leur microenvironnement, et une gâchette enzymatique qui déclenchera la libération du médicament uniquement au niveau de la tumeur. Un brevet a été déposé2 et la start-up Seekyo, dont Sébastien Papot est co-fondateur et directeur scientifique, a signé un contrat de licence non exclusive pour l'exploiter. Une collaboration étroite et suivie avec l'équipe de l’Institut de chimie des milieux et des matériaux de Poitiers est également mise en place. « C'est un atout essentiel pour la start-up et c'est aussi un moyen efficace pour accélérer le transfert des innovations nées au laboratoire », indique Oury Chetboun, co-fondateur et président de Seekyo.

Sur la base de la plateforme moléculaire, du savoir-faire acquis par le laboratoire et des résultats obtenus in vivo, Seekyo, créée en juin 2018, développe ses propres vecteurs thérapeutiques pour des applications ciblées en oncologie. Son objectif est d’arriver au seuil des essais cliniques pour un premier candidat médicament d'ici deux ou trois ans. En parallèle, Seekyo noue des partenariats avec des industriels travaillant dans le domaine des vecteurs thérapeutiques. De nombreux vecteurs sont en développement, notamment dans le domaine des conjugués anticorps-médicament (Antibody-drug conjugate, ADC)3. Seekyo proposera à ses partenaires des solutions pour lever les obstacles qui freinent aujourd’hui l'émergence de leurs candidat-médicaments.

 

1 Institut de chimie des milieux et des matériaux de Poitiers (CNRS/ université de Poitiers)

2 Brevet FR2960153B1,« Nouveaux bras autoréactifs et prodrogues les comprenant », déposé le 20/05/2010, en copropriété CNRS/Université de Poitiers.

3 Les Antibody-drug conjugates (ADC) reposent sur un assemblage de trois composants : un anticorps (mAb) pour cibler un récepteur cellulaire, une molécule cytotoxique et un bras de jonction (linker).

Contacts :

Oury Chetboun / Président de Seekyo / oury.chetboun@seekyo-therapeutics.com

Sebastien Papot / Directeur scientifique de Seekyo / sebastien.papot@seekyo-therapeutics.com