CNRS La lettre innovation

Partenariats, création d'entreprises, brevets, licences, événement... Retrouvez tous les mois les dernières actualités de la valorisation et de l'innovation au CNRS.

Laboratoires communs

Accélérer la valorisation des microalgues

Le Laboratoire des sciences de l'environnement marin1 et la société Greensea ont créé le laboratoire commun BioTechAlg, dont l'objectif est d'identifier des molécules actives produites par des microalgues ainsi que leurs conditions de production optimales. Ces molécules entreront dans de nouvelles formulations de produits cosmétiques et agro-alimentaires.

illustration

Les microalgues produisent de nombreuses molécules actives qui jouent un rôle important dans le contrôle de populations microbiennes, les défenses anti-oxydantes et la régulation d'activités enzymatiques. De plus, leur développement cellulaire rapide permet de produire des quantités exploitables industriellement. La société GreenSea, spécialisée dans la culture de microalgues, et le Laboratoire des sciences de l'environnement marin1, qui dispose de plateformes de criblage haut débit de biomasses marines, ont créé le laboratoire commun BioTechAlg, soutenu par l'ANR, dans le but de valoriser des composés bioactifs destinés à entrer dans la composition de produits cosmétiques ou nutraceutiques.

Sur une période de trois ans, BioTechAlg va explorer les relations entre les conditions de croissance de différentes souches de microalgues et les molécules d'intérêt produites. Une cinquantaine de microalgues sera ainsi étudiée dans ses milieux de cultures, et les molécules actives qu'elle produit seront caractérisés. Pour mettre en œuvre cette stratégie de criblage à grande échelle, le Laboratoire des sciences de l'environnement marin dispose de deux plateformes dédiées aux biomasses marines. Biodimar propose un savoir-faire et des équipements spécifiques pour l’extraction, la purification, l’analyse des biomolécules et leurs activités biologiques. La plateforme Lipidocéan est dédiée à l’analyse de la composition lipidique des organismes marins, et étudie les mécanismes physiologiques régulant cette composition lipidique.

Pour détecter la présence de molécules d'intérêt, les chercheurs réaliseront l'analyse des profils métabolomiques (identité et quantité des différents métabolites produits par une microalgue, qui dépendent de plusieurs facteurs tels que les nutriments disponibles et les stimuli environnementaux), ainsi que des tests biologiques permettant d'évaluer les activités anti-microbiennes, anti-oxydantes, d'inhibition d'enzymes et de cytotoxicité. Un ensemble de techniques analytiques sera mis en œuvre, telles que la chromatographie et l'électrophorèse capillaire, couplé avec la spectroscopie FTIR (spectroscopie infrarouge à transformée de Fourier), la RMN et la spectrométrie de masse. Le laboratoire commun développera également des procédés d'extraction respectueux de l'environnement.

À l'issu de ces travaux, la sélection de molécules actives et la meilleure compréhension de leurs conditions de production par différentes variétés de microalgues devraient déboucher sur un processus d'industrialisation et de commercialisation par la société GreenSea.

 

1 Laboratoire des sciences de l'environnement marin (CNRS/Université de Bretagne Occidentale/IRD/Ifremer)

 

Contact :

Claire Hellio / Directrice de BioTechAlg / claire.hellio@univ-brest.fr