CNRS La lettre innovation

Partenariats, création d'entreprises, brevets, licences, événement... Retrouvez tous les mois les dernières actualités de la valorisation et de l'innovation au CNRS.

Start-up

Metafora biosystems détecte les anomalies du métabolisme cellulaire

La start-up, issue de l'Institut de génétique moléculaire de Montpellier1, développe des tests biologiques qui détectent une consommation anormale de nutriments par les cellules, afin de diagnostiquer des maladies neurologiques, des cancers et des maladies inflammatoires. Son premier produit, pour le diagnostic d'une maladie neurométabolique, est disponible pour les neuropédiatres par le biais du laboratoire d'analyses biologiques Cerba.

illustration

Le métabolisme permet aux cellules de s'alimenter en énergie en assimilant des nutriments. Dans ce processus, les transporteurs de nutriments au sein de la cellule jouent un rôle essentiel. Quantifier ces transporteurs est un moyen de détecter une anomalie dans le métabolisme cellulaire, anomalie qui peut être liée à certaines maladies neurologiques, à des cancers, ou à des maladies inflammatoires. La start-up Metafora biosystems, issue de l'Institut de génétique moléculaire de Monpellier1 (IGMM), a pour objectif de proposer aux laboratoires d'analyses médicales des tests biologiques de diagnostic fondés sur le dosage des transporteurs de nutriments dans la cellule. Son premier produit, un test d'aide au diagnostic d'une maladie neurologique rare et jusqu'ici mal diagnostiquée, la maladie de De Vivo2, est déjà disponible pour les neuropédiatres au laboratoire d'analyses biologiques Cerba.

Le projet de Metafora biosystems trouve son origine dans les travaux d'une équipe spécialisée en virologie de l'IGMM, qui a mis au point et breveté3 des réactifs pour doser des transporteurs cellulaires, récepteurs de virus. L'idée d'utiliser ces transporteurs comme des marqueurs du métabolisme cellulaire, dans le but de réaliser des diagnostics, a débouché en 2011 sur la création de la start-up, qui depuis a déposé plusieurs autres brevets4.

Trois principaux domaines d'applications ont été identifiés : le neurométabolisme, le cancer et les maladies inflammatoires. Metafora biosystems a obtenu en 2017 le marquage CE pour un premier test,  MetaGlut1, dédié au diagnostic de la maladie de De Vivo. Son premier client, le laboratoire Cerba, réalise les tests MetaGlut1 sur prescription de neuropédiatres. Depuis juin 2018, une étude de validation prospective, en collaboration avec plus de 40 centres de neurologie en France, a pour objectif d'établir un bilan des performances du test en pratique courante. L'enjeu est notamment la pérennisation de son remboursement à l’issue du forfait innovation, un remboursement dérogatoire, que lui a octroyé le ministère des Solidarités et de la Santé.

La start-up, qui compte aujourd'hui 14 personnes, a par ailleurs entamé les démarches visant à commercialiser ses tests dans d'autres pays européens (Allemagne, Espagne, Italie), ainsi qu'aux États-Unis. En parallèle, d'autres produits sont à l'étude avec des domaines d’application en cancérologie. Leur mise au point est menée au travers de plusieurs contrats de collaboration avec des chercheurs de l'IGMM et de l’AP-HP en particulier.

 

1 Institut de génétique moléculaire de Montpellier (CNRS/Université de Montpellier)

2 La maladie de De Vivo (encéphalopathie par déficit en Glut1) est une maladie rare qui touche environ 1000 personnes en France, dont 80% ne seraient pas diagnostiquées à ce jour. Chez les patients atteints, le transporteur cellulaire (GLUT1) permettant aux cellules du cerveau de capter le glucose dysfonctionne. La baisse de sucre dans le cerveau entraîne des crises d’épilepsie, des accès de mouvements anormaux et des retards de développement chez l'enfant. Détecter précocement la maladie permettrait de mettre en place un traitement, sous la forme d’un régime alimentaire adapté afin de diminuer les symptômes handicapants et améliorer la qualité de vie des patients.

3 Brevets :

WO2004096841 "Glut-1 as a receptor for HTLV envelopes and its uses", en copropriété CNRS/Université de Montpellier (Licence Metafora), déposé le 2 mai 2003.

WO2010079208 "New receptor binding ligands, their use in the detection of cells with biological interest", en copropriété CNRS/Université de Montpellier (Licence Metafora), déposé le 8 janvier 2010.

WO2012035166 "Method for the diagnosis and/or prognosis of inflammatory states", en copropriété CNRS/Université de Montpellier (Licence Metafora), déposé le 17 septembre 2010.

4 Brevets :

WO2017085271 "Use of receptor-binding domain derived from bovine leukemia virus for the diagnosis or treatment of cationic L-amino acid transporter-related diseases" , en copropriété Metafora biosystem/CNRS/Université de Montpellier/Université Paris Descartes, déposé le 18 nov. 2015.

WO2017060304 "Receptor-binding domains ligands for the detection, diagnosis and treatment of pancreatic cancer", en copropriété Metafora biosystem/CNRS/Université de Montpellier/INSERM, déposé le 5 oct. 2015.

EP18306319 "Use of ligands derived from receptor-binding domain of porcine endogenous virus type B for diagnosing SMVT-related diseases", en copropriété Metafora biosystem/ CNRS/Université de Montpellier/Université Paris Descartes, déposé le 5 oct. 2018.

Contacts :

Vincent Petit / Président de Metafora biosystems / vincent.petit@metafora-biosystems.com

Marc Sitbon / Chercheur à l'IGMM et président du conseil scientifique de Metafora biosystems / marc.sitbon@igmm.cnrs.fr