CNRS La lettre innovation

Partenariats, création d'entreprises, brevets, licences, événement... Retrouvez tous les mois les dernières actualités de la valorisation et de l'innovation au CNRS.

Ecosystème de l’innovation

Le CNRS veut développer une synergie forte avec les pôles de compétitivité

Le Premier ministre a labellisé 56 pôles de compétitivité pour la phase IV (2019-2022), avec pour nouvel objectif de mettre l'accent sur des coopérations européennes. Le CNRS, membre de 39 pôles, veut contribuer activement à cette ambition.

illustration

En février dernier, à l'issu d'un appel à candidatures pour le renouvellement du label "Pôle de compétitivité", le Premier ministre Edouard Philippe, sur recommandation du comité de sélection, a retenu les 56 dossiers déposés : pour cette phase IV (2019-2020), 48 pôles ont été labellisés pour une durée de 4 ans, et 8 pôles pour une durée de 1 an prolongeable à 4 ans sous conditions (voir la nouvelle carte des pôles). Sur les 66 pôles de la phase précédente, certains avaient choisi de se rapprocher pour présenter un dossier commun, dans un but de consolidation et de lisibilité, tout en répondant aux critères de "taille critique".

Par ce renouvellement, le gouvernement réaffirme la pertinence du modèle des pôles de compétitivité, notamment leur capacité à mettre en réseau les acteurs du public et du privé. Il leurs fixe également un nouveau cap : développer fortement une ambition européenne, dans le but d'atteindre l'excellence dans tous les domaines technologiques et industriels clés tout en conservant leur fonction « d'usine à projets » et « d'usine à produits ». Les pôles de la phase IV doivent ainsi faire émerger des projets collaboratifs innovants d'envergure européenne, en particulier au bénéfice des PME.

Le CNRS, dont l'une des priorités est d'accroître la participation de ses laboratoires aux projets de recherche européens, contribue activement à cette nouvelle ambition. Au sein des 39 pôles dont le CNRS est membre, ses chercheurs construisent déjà des coopérations fructueuses avec des entreprises, au travers de projets collaboratifs de R&D bénéficiant de financement du Fond unique interministériel (FUI) ou de l’Agence nationale de la recherche (ANR), par exemple.

Le CNRS va maintenant lancer des initiatives pour renforcer les synergies avec les pôles, en ciblant particulièrement les PME, qui constituent 80 % de leurs entreprises dans les pôles.

A titre d'exemples, sont prévues cette année :

  • Une journée PME Europe à Bruxelles, en mai, en présence d’ Antoine Petit, président-directeur général du CNRS, de la direction générale Recherche et innovation à la Commission européenne, du PCN1 H2020 PME, et d'une centaine d’invités.
  • Une journée Infodays en partenariat avec le pôle Européen de la céramique et la délégation régionale Centre Limousin Poitou-Charentes le 25 juin, pour le favoriser le réseautage et développer les partenariats avec des PME.
  • Des visites de laboratoires à destination des PME, organisées avec le soutien de pôles de compétitivité, afin de susciter le développement de futures synergies.

Plus généralement, le CNRS entend multiplier les rencontres et les discussions avec les pôles, et inciter ses chercheurs à participer aux instances de décision au sein des pôles.

 

1 Les Points de contact nationaux (PCN) d'Horizon 2020 sont chargés de diffuser l'information et de sensibiliser la communauté de la recherche et de l'innovation aux programmes européens.

Contact :

Cécile Maréchal / responsable PME à la Direction des relations avec les entreprises du CNRS / cecile.marechal@cnrs.fr