CNRS La lettre innovation

Partenariats, création d'entreprises, brevets, licences, événement... Retrouvez tous les mois les dernières actualités de la valorisation et de l'innovation au CNRS.

À la une

Jean-Luc Moullet nommé directeur général délégué à l’innovation du CNRS

Jean-Luc Moullet est nommé directeur général délégué à l’innovation par Antoine Petit, président-directeur général du CNRS, à compter du 18 mars 2019. Cette fonction permet de renforcer le pilotage et la coordination de l'ensemble des activités de l'organisme en matière d’innovation, de valorisation et de transfert de technologies. Jean-Luc Moullet était jusqu’ici directeur du programme « Industrie » au secrétariat général pour l’investissement, rattaché au Premier ministre. Il succédera à Michel Mortier, qui assure la préfiguration de la Fondation du CNRS et devrait en prendre la direction.

En tant que directeur général délégué à l’innovation, Jean-Luc Moullet devient membre du directoire du CNRS. Il assurera le pilotage et la coordination de l'ensemble des activités du CNRS en matière de valorisation et de transfert. Avec un portefeuille de plus 5 600 familles de brevets, plus de 1 200 licences actives, 21 accords-cadres avec des sociétés du CAC 40, la création de plus de 1 400 start-up et plus de 140 structures communes de recherche CNRS/entreprises, le CNRS est l’un des 10 organismes publics les plus innovants au monde selon le classement Clarivate.

Ancien élève de l’Ecole polytechnique et de l’Ecole nationale supérieure des Mines de Paris, Jean-Luc Moullet, 50 ans, est ingénieur au corps des Mines. Sa carrière, qui mêle administration publique et postes dans des entreprises privées, a débuté en 1993, comme conseiller pour les affaires industrielles auprès du préfet de la région Centre puis l’a conduit au Service des participations de la direction du Trésor de 1997 à 1999.

Jean-Luc Moullet a ensuite passé presque 10 ans chez Thomson Technicolor, d’abord pour la mise en place de partenariats technologies avec des start-up de la Silicon Valley (de 1999 à 2001 à San Francisco), puis pour la mise en œuvre de nouveaux services technologiques pour la post-production cinématographique (de 2001 à 2004 à Los Angeles). En 2004, il devient le directeur général de l’unité « Software and Technology Solutions » de Thomson Technicolor à Paris, jusqu’en 2009 où il devient le directeur général du Groupe Sephira au Mans. En 2010, Jean-Luc Moullet revient dans le secteur public comme conseiller pour les affaires industrielles, auprès du ministre de la Défense.

Depuis 2012, il était le directeur du programme « Industrie » au secrétariat général pour l’investissement, rattaché au Premier ministre, et pour lequel il était le responsable d’un portefeuille de 13 milliards d’euros du Programme d’investissement d’avenir.

Contact :

Alexiane Agullo / Direction de la communication / alexiane.agullo@cnrs.fr