CNRS La lettre innovation

Partenariats, création d'entreprises, brevets, licences, événement... Retrouvez tous les mois les dernières actualités de la valorisation et de l'innovation au CNRS.

Start-up

Argosim rejoint Dassault Systèmes

Les produits de la start-up Argosim, créée en 2013 à partir d'une technologie de validation de systèmes informatiques embarqués du laboratoire Verimag1, sont maintenant intégrés à l'offre de Dassault Systèmes.

illustration

La société Argosim propose aux industriels de nouveaux outils de simulation de systèmes informatiques embarqués, une offre innovante développée à partir d'une technologie du laboratoire Verimag1.

Les systèmes informatiques embarqués, que l'on trouve par exemple dans les avions ou les voitures, sont des systèmes réactifs connectés à leur environnement : ils reçoivent des données de capteurs, font des calculs et agissent sur des actionneurs. Les ingénieurs, qui les mettent au point, utilisent des outils de tests pour détecter les erreurs et valider la conception de ces systèmes critiques. L'originalité d'Argosim est de proposer, en s'appuyant sur les résultats des recherche menées au laboratoire Verimag, un outil pour identifier les erreurs dès la phase de spécification, celle qui au départ décrit le « cahier des charges » du futur système embarqué.

Dans le processus de conception d'un système informatique, certains problèmes apparaissent tardivement, alors qu'ils sont liés à un cahier des charges incomplet, ou qui présentaient des incohérences. L'outil de test proposé par Argosim est capable de détecter, avant même de démarrer la phase de conception proprement dite, les spécifications ambiguës, incorrectes, manquantes, ou conflictuelles qui risquent d'être une source de problèmes dans le futur système.

Argosim, qui a adapté les concepts inventés par Verimag à un environnement industriel, a trouvé des adeptes dans les secteurs qui conçoivent des calculateurs embarqués : l'avionique, l'industrie, l'automobile... La start-up emploie aujourd’hui une douzaine de personnes et entame maintenant une nouvelle phase de son développement avec Dassault Systèmes. L'industriel, qui a racheté la start-up, intègre les outils d'Argosim dans son offre d'ingénierie afin de répondre aux exigences croissantes sur les performances et la fiabilité des systèmes embarqués, en particulier pour le développement des véhicules autonomes.

 

1 Verimag (CNRS/Université Grenoble Alpes/Grenoble INP)

Contacts :

Pascal Raymond / Verimag / Pascal.Raymond@univ-grenoble-alpes.fr

Fabien Gaucher / Argosim / Fabien.gaucher@3ds.com