CNRS Innovation

Partenariats, création d'entreprises, brevets, licences, événements... Retrouvez tous les mois les dernières actualités de la valorisation et de l'innovation au CNRS.

À la une

Pour la sixième année consécutive, le CNRS figure dans le classement des organisations les plus innovantes au monde (Thomson Reuters Top 100 Global Innovators 2016)

Les Etats-Unis puis le Japon concentrent le plus grand nombre d'entreprises mondiales innovantes, selon le Top 100 Global Innovators Report 2016. Mais derrière ces deux géants de l'innovation, la France tient la première place en Europe, avec dix organisations citées. Six d'entre elles sont présentes depuis le premier classement en 2011 : le CNRS, le CEA, IFP Energies Nouvelles, Safran, Saint-Gobain et Arkema.

Brevets et licences haut de page

Des sondes bioluminescentes pour mesurer l’activité des canaux ioniques dans les cellules

Régulateurs du passage des ions dans les cellules, les canaux ioniques jouent un rôle important dans certaines pathologies. Des chercheurs du Laboratoire d’intégration du matériau au système1, de l’Institut des sciences moléculaires2 et de l’Institut Bergonié ont créé des sondes bioluminescentes afin d’étudier simultanément plusieurs canaux ioniques, en temps réel et sur cellules vivantes, et mieux cribler d’éventuelles molécules thérapeutiques.

Syndivia développe une technologie originale de bioconjugaison qui améliore le traitement du cancer

La société de biotechnologie Syndivia vient de signer une licence exclusive d’exploitation de la technologie de bioconjugaison « APN Linker », développée par le Laboratoire de conception et application de molécules bioactives1. Son objectif est de mettre au point de nouvelles générations de traitements anticancéreux, plus efficaces, mieux ciblés et moins toxiques.

Start-up haut de page

Dynacure : vers une nouvelle stratégie de traitement des myopathies centronucléaires

Issue des recherches de l’équipe de Jocelyn Laporte de l’Institut de génétique et de biologie moléculaire et cellulaire1, la start-up Dynacure développe une nouvelle approche thérapeutique pour le traitement des myopathies centronucléaires, des maladies neuromusculaires rares ayant une origine génétique. Elle prévoit la mise au point d’oligonucléotides antisens capables de diminuer l’expression de certains gènes cibles, notamment celui de la dynamine 2.

IMD-Pharma : combattre les maladies inflammatoires chroniques

Fondée en août 2016, la start-up IMD-Pharma développe la macromolécule IMD-006B issue des recherches du Laboratoire de chimie de coordination1 et du Centre de physiopathologie de Toulouse Purpan2. Les études précliniques déjà réalisées avec cette molécule laissent espérer un futur traitement des maladies inflammatoires auto-immunes, en particulier des formes progressives de la sclérose en plaques et de la polyarthrite rhumatoïde.

Medsenic : de l’arsenic contre les maladies auto-immunes

Grace à une licence exclusive sur une famille de brevets CNRS, Medsenic développe un médicament à base de trioxyde d’arsenic pour le traitement de maladies auto-immunes, telles que le lupus érythémateux systémique sévère et la maladie chronique du greffon contre l’hôte (cGvHD). En 2016, cette société biopharmaceutique a obtenu l’accord pour le lancement d’une nouvelle campagne d’essais cliniques contre la cGvHD et le statut de médicament orphelin pour le trioxyde d’arsenic. Elle a aussi accueilli de nouveaux investisseurs dans son capital, dont FIST SA, la filiale nationale de valorisation du CNRS.

Partenariats haut de page

Le CNRS et Solvay renforcent leur partenariat scientifique

Le CNRS et Solvay, le groupe international de chimie et de matériaux avancés, ont signé le 15 décembre 2016 un nouvel accord-cadre de collaboration, afin de relever les défis de la chimie de demain. D’une durée de cinq ans, cet accord-cadre vient prolonger un partenariat initié il y a plus de quatre décennies et construit autour d’une cinquantaine de laboratoires du CNRS.

Stratégie haut de page

« La priorité du CNRS, c’est d’affirmer son modèle de valorisation »

Nicolas Castoldi, délégué général à la valorisation du CNRS, dresse le portrait du modèle de valorisation du CNRS, qui s’appuie sur la co-construction d’un partenariat scientifique avec les entreprises et sur des outils de collaboration performants, tels que les laboratoires communs. Il revient sur le rôle des différents acteurs de la valorisation, notamment les SATT, filiales territoriales du CNRS, et leur articulation avec la filiale nationale, FIST SA.

Le CNRS bien positionné sur la valorisation de la molécule de CO2

Thématique en pleine émergence, la valorisation du CO2 a pour objectif d’exploiter la molécule comme matière première, source de carbone ou comme vecteur de stockage pour l’énergie, et d’offrir une alternative crédible aux énergies fossiles. Le CNRS y concentre son action nationale et internationale au travers de plusieurs familles de brevets et de nombreuses collaborations industrielles et académiques.

Laboratoires communs haut de page

X-LAS : un laboratoire commun pour des lasers de pointe

Créé par l’institut de recherche XLIM1 et la société CILAS, le laboratoire commun X-LAS s’inscrit dans le domaine de l’optique photonique. Il a pour objectif de réaliser des lasers innovants à destination d’applications militaires ou civiles.

Distinctions haut de page

Challenge des molécules essentielles : Air Liquide récompense une équipe de chercheurs du Laboratoire d'électrochimie moléculaire

Jean-Michel Savéant, Marc Robert et Cyrille Costentin, chercheurs au sein de l’équipe Transferts d'électron et bouleversements moléculaires - Réactivité chimique fondamentale et catalyse du Laboratoire d'électrochimie moléculaire1, sont lauréats du premier Challenge Air Liquide des molécules essentielles sur le thème « CO2, rends ton O2 ».

Événements haut de page

Douze start-up liées au CNRS au CES 2017 de Las Vegas

Le 50e Consumer Electronic Show (CES) s’est déroulé du 5 au 8 janvier 2017 à Las Vegas (Etats-Unis). Plusieurs start-up liées au CNRS, parmi les 500 meilleures start-up mondiales sélectionnées par la Consumer Technology Association (CTA), exposaient leurs innovations au sein de l’Eureka Park.

Les Journées nationales de l’innovation en santé 2017, organisées avec le CNRS

La 2e édition des Journées nationales de l’innovation en santé se déroulera les 27, 28 et 29 janvier 2017 à la Cité des Sciences et de l’Industrie, à Paris. L’occasion pour patients, associations, chercheurs, organismes publics, soignants, établissements de prise en charge de la vie, entreprises, start-up et industriels, de venir présenter et/ou découvrir les dernières innovations en matière de prévention et de traitement des maladies. Le CNRS y tiendra un stand et déclinera une programmation spéciale de sa radio.

© CNRS
Directeur de la publication : Alain Fuchs
Directeur de la rédaction : Brigitte Perucca
Responsable éditorial : Karine Wecker-Blanda
Secrétaire de rédaction : Alexiane Agullo
Rédaction : Véronique Meder