Cliquez-ici si la lettre ne s'affiche pas correctement.

Cliquez-ici pour modifier votre abonnement.

En direct des labos - Édition du 22/11/2012

Nouvelles publications scientifiques, créations de laboratoires, annonces de prix, brevets... Avec "En direct des labos", retrouvez toutes les deux semaines des informations issues des instituts du CNRS et complémentaires des communiqués de presse.

Institut des sciences biologiques (INSB)

La cycline A garantit la ploïdie des ovocytes

Vignette

Le rôle de la cycline A dans la production des gamètes femelle vient d'être mis à jour par des chercheurs du laboratoire Biologie du développement (CNRS/Université Pierre et Marie Curie), en collaboration avec les universités de Newcastle, d'Oxford et de Bayreuth. Ces travaux publiés dans Cell Reports dévoilent plus précisément comment cette cycline intervient au cours de la division méiotique et permet de générer des ovocytes avec un nombre normal de chromosomes.

Manuel Théry, lauréat du prix Claude-Paoletti 2012

Vignette

Pour sa onzième édition, le prix Claude-Paoletti a été décerné à Manuel Théry, responsable d'équipe au Laboratoire de physiologie cellulaire végétale (CNRS/CEA/Université Joseph Fourier Grenoble 1). Ce prix  récompense un jeune chercheur en biologie, toutes disciplines confondues. Initié en 1997 grâce à un fonds créé par ses propres amis après sa mort, il est attribué en hommage à Claude Paoletti, ancien directeur du Département des sciences de la vie (SDV) du CNRS. Le financement a été repris en 2007 par la direction du département SDV, actuel Institut des sciences biologiques (INSB) du CNRS.

NOTCH1, un oncogène aux multiples partenaires

Vignette

La forme nucléaire du récepteur membranaire NOTCH1 régule la prolifération des cellules cancéreuses dans l'organisme. Les partenaires moléculaires requis à l'expression des fonctions oncogéniques de NOTCH1 viennent d'être identifiés par des chercheurs de l'Institut de génétique humaine (CNRS) et de l'Institut Mondor de recherche biomédicale (Inserm/Université Paris Est Créteil Val de Marne). Ce travail récemment publié dans la revue Molecular Cell ouvre ainsi de nouvelles perspectives thérapeutiques pour traiter les cancers humains liés à l'activité oncogénique de NOTCH1.

ORFan's attack : détournement ciblé du chaperon HSP70

Vignette

La protéine Rki, identifiée dans cette étude, est codée par un gène ORFan de bactériophage. Cette protéine virale est capable de cibler et d'inactiver spécifiquement le chaperon multifonctionnel HSP70 qui contrôle des mécanismes essentiels chez l'organisme hôte, comme la réponse au stress. Ce phénomène de détournement, hautement toxique pour la bactérie infectée, favorise la prolifération du virus. Détaillés dans la revue PLoS Genetics, ces résultats ont été obtenus par des chercheurs du Laboratoire de microbiologie et génétique moléculaires (CNRS/Université Toulouse III – Paul Sabatier), de l'Institut de pharmacologie et de biologie structurale (CNRS/Université Toulouse III – Paul Sabatier) et de l'Université de Genève en Suisse.

Institut de chimie (INC)

Les talents de la chimie européenne réunis à Strasbourg

Vignette

24 chercheurs européens de renommée internationale en chimie, tous lauréats du prestigieux appel à projet du Conseil européen de la recherche (ERC), se réuniront à Strasbourg à l’occasion du colloque Frontier in Chemistry organisé par l’Institut Charles Sadron du CNRS. Cet événement qui réunit pour la première fois tous les « ERC » gravitant autour de la chimie aura lieu au Conseil de l’Europe du 22 au 24 novembre 2012.

Neurofibromatose et cancer : deux maladies connectées

Vignette

Une interaction entre la protéine Nf1 et l’enzyme LIMK2, respectivement liées à la neurofibromatose, maladie génétique, et au cancer vient d’être démontrée. Les chercheurs du Centre de biophysique moléculaire du CNRS à Orléans ont établi ce lien moléculaire dans des travaux paraissant dans la revue Plos One.

Phase approximante Zn6Sc du quasicristal : une flexibilité dynamique surprenante

Vignette

Les quasicristaux sont des matériaux dans lesquels les atomes sont arrangés de manière à préserver un ordre à grande distance mais sans périodicité, contrairement aux cristaux. Afin de mieux comprendre leur structure et la façon dont les atomes ‘bougent’ à l’intérieur du quasicristal, les chercheurs ont combiné neutrons et rayons X pour caractériser la flexibilité dynamique d'un approximant.

Utiliser de l'eau pour oxyder et produire du courant ?

Vignette

Les réactions d’oxydation sont à la base de nombreux procédés pour l’industrie chimique. Ils utilisent le plus souvent des sources d’oxygène (oxydants) et des catalyseurs polluants. Deux équipes(*) viennent de synthétiser un complexe métallique bio-inspiré capable d’oxyder un substrat organique en utilisant l’eau comme source d’oxygène. Ces travaux sont publiés dans la revue Chem. Sus. Chem..

Institut écologie et environnement (INEE)

Impact des invasions biologiques : bilan et défis à venir

Vignette

Suggérer qu’une espèce introduite peut constituer une menace pour son nouvel écosystème constitue-t-il un biais xénophobe ? Alors que l’utilité même de l’étude des invasions biologiques est remise en cause, des chercheurs en écologie et en sciences humaines ont dressé un bilan des connaissances dans ce domaine et des efforts qui restent à faire.

Le pH de l'eau impacte la formation du squelette de certaines micro-algues

Vignette

Les diatomées, ces algues unicellulaires de couleur brune présentes dans tous les océans du globe, mais aussi dans les rivières, se caractérisent par leur exosquelette en verre. Des chercheurs ont montré que l'acidification du pH de leur environnement impactait directement la vitesse de formation et l'architecture de cette enveloppe.

Oiseaux : quand la force du réseau social conditionne la survie des nichées

Vignette

Des chercheurs ont filmé en caméra infra-rouge des nichées de mésanges charbonnières et ont analysé l’ensemble des interactions entre les individus. Où l’on découvre que les jeunes des nichées les plus actives sont ceux qui ont le plus de chance de survie une fois qu’ils ont quitté le nid.

Institut des sciences de l'ingénierie et des systèmes (INSIS)

Entente sur un laboratoire commun international entre partenaires académiques et STMicroelectronics

Vignette

Le laboratoire « Nanotechnologies et nanosystèmes » (LN2, Sherbrooke, Canada), unité mixte internationale sous la tutelle de l’Université de Sherbrooke, du CNRS, de l’INSA de Lyon, de l’Ecole Centrale de Lyon, de l’Université Joseph Fourrier et de CPE Lyon renforce ses liens avec STMicroelectronics. Les partenaires ont annoncé conjointement le 19 novembre, lors d’un colloque des Entretiens Jacques Cartier à l’INSA de Lyon, une entente pour un laboratoire commun en électronique basses consommations.

Institut national des sciences mathématiques et de leurs interactions (INSMI)

À propos du programme de Kac en théorie cinétique

Vignette

À l’échelle microscopique, la dynamique d’un gaz peu dense dont les molécules n’interagissent que par collisions est celle de Newton, réversible. À l’échelle macroscopique en revanche, c’est l’équation de Boltzmann qui intervient, et celle-ci est irréversible. L’entropie croît au cours du temps et la distribution statistique du gaz tend vers un état d’équilibre de Maxwell. Comment réconcilier ces deux perspectives ?

Décrire les fréquences propres d'un espace hyperbolique

Vignette

Comment vibre un espace géométrique abstrait ? Une conjecture vieille de vingt ans sur les fréquences propres de l’opérateur de Laplace vient d’être démontrée.

Institut de physique (INP)

Des photons qui vivent 100 fois plus longtemps dans une nanocavité

Vignette

Des physiciens ont multiplié par 100 la durée de vie de photons stockés dans une nanocavité en ralentissant d’autant leur vitesse de propagation grâce à l’association d’une dispersion non linéaire et d’oscillations cohérentes de population électronique.

Du condensat de Bose au verre de Bose

Vignette

Des physiciens ont associé dans un même système deux effets quantiques : la condensation de Bose-Einstein, où toutes les particules partagent une même onde quantique et la localisation d’Anderson, où un désordre conduit à la localisation des ondes quantiques. Le résultat est un nouvel état, le verre de Bose, superposition d’ondes quantiques collectives localisées dans des régions arbitrairement grandes.

Pourquoi l'oxyde de Bore se solidifie-t-il sous forme d'un verre désordonné et non d'un cristal régulier ?

Vignette

L’oxyde de bore se solidifie à température ambiante en un verre désordonné et non en un cristal régulier du fait de l’existence de nombreuses formes cristallines différentes dont les énergies de formation sont comparables.

Rendre une molécule de C60 sensible au magnétisme

Vignette

Aujourd’hui, avec le graphène ou les nanotubes, on espère beaucoup de l’électronique à base de carbone, un élément très répandu. Toutefois, ces composés sont intrinsèquement non-magnétiques, ce qui limite leur utilisation dans les domaines du magnétisme et de l’électronique de spin. Des physiciens viennent de montrer que la molécule de C60 devient elle-même sensible au magnétisme lorsqu’elle est en contact avec un métal magnétique. Ce travail fait l’objet d’une publication dans la revue NanoLetters.

Un test à choix retardé autour de la dualité onde/corpuscule

Vignette

Dans une approche naïve, on présente souvent un objet quantique comme étant selon le cas, soit une particule, spatialement localisée et incapable d’interférer, soit une onde, non localisée et susceptible de présenter des interférences. Une expérience récente, montre sans ambiguïté qu’il est nécessaire de renoncer à cette vision simpliste : le comportement d’un objet quantique tel le photon n’est pas réductible à une description binaire exclusive en termes classiques d’onde ou de particule.

Institut national de physique nucléaire et de physique des particules (IN2P3)

Expérience LHCb : première mise en évidence de la désintégration de mésons B°s en paires de muons

Vignette

Le 12 novembre à Kyoto (Japon), à l’occasion du colloque "Physique aux collisionneurs de hadrons" (HCP), la collaboration LHCb, dont fait partie le CNRS, a présenté de fortes indications sur l’observation d’une désintégration extrêmement rare du méson B°s en paire de muons : une première. Les laboratoires français du CNRS ont joué un rôle important dans la construction d’éléments du détecteur et les analyses qui ont conduit à ces nouveaux résultats.  

Planck révèle un filament de gaz chaud reliant deux amas de galaxies

Vignette

En cartographiant le ciel dans les domaines micro-ondes et submillimétrique avec le satellite Planck, une équipe coordonnée par des chercheurs du Laboratoire de physique subatomique et de cosmologie (CNRS/Université Joseph Fourier Grenoble 1/Institut National Polytechnique de Grenoble), a détecté sans ambiguïté un "pont" de gaz chaud qui connecte les deux amas de galaxies Abell 399 et Abell 401. Ce filament s’étend sur plus de 10 millions d’années-lumière et contient du gaz à une température de 80 millions de degrés environ. Une partie au moins de ce gaz pourrait venir du milieu intergalactique chaud - une toile évanescente de filaments gazeux qui semble s’étendre dans l’Univers. Ce résultat est en ligne sur ArXiv.org.

Contact : Juan Macias Perez - Juan.Macias-Perez@lpsc.in2p3.fr - T +33 4 76 28 41 52

Directeur de la publication : Alain Fuchs
Directeur de la rédaction : Brigitte Perucca
Responsable éditorial : Julien Guillaume
Secrétaire de rédaction : Fabienne Arpiarian
Comité éditorial : Christophe Cartier Dit Moulin, Jonathan Rangapanaiken (INC) ; Conceicao Silva, Aurore Montillet (INEE) ; Jean-Michel Courty, Catherine Dematteis, Simon Jumel (INP) ; Delphine Demols, Benoît Rittaud (INSMI) ; Christina Cantrel (IN2P3) ; Anne de Reyniès, Sophie Timsit (INSB) ; Armelle Leclerc (INSHS) ; Arlette Goupy (INSIS) ; Pauline Casadio-Loreti (INS2I) ; LoÏc Bommersbach, Christiane Grappin, Dominique Armand (INSU).