Les lauréats de la 5e vague 2019 du programme prématuration du CNRS

Innovation

À la suite de la 5ème vague du programme prématuration du CNRS qui s’est tenue en octobre dernier, 11 projets ont été sélectionnés parmi une vingtaine de dossiers déposés. Les projets lauréats bénéficieront d’un soutien financier et d’un accompagnement ad hoc en phase de prématuration par le CNRS. Ces projets proposent des innovations technologiques dans des domaines allant de la chimie pharmaceutique à l’énergie et l’environnement en passant par l’ingénierie et matériaux.

Un nouvel agent chimique, dérivé des carbazoles, sensibilisateur du paclitaxel
Laurence Lafanechere est chercheuse à l’Institut pour l'Avancée des Biosciences1. Son projet propose de conduire une analyse structure-activité d'une molécule dérivée du carbazole et de tester sa neurotoxicité. Ce composé pourrait potentialiser les effets du paclitaxel afin de diminuer les doses de ce médicament dans le traitement du cancer et de limiter l’apparition de résistances et de neuropathies.

image projet premat

Tirage de monocristaux en creuset froid
Le projet porté par Kader Zaidat, chercheur au laboratoire SIMaP2
, développe un nouveau concept de creuset froid pour élaborer des matériaux à hautes températures sans pollution extérieure dans le but de faire croitre des cristaux stratégiques à partir d’un bain liquide. L’objectif de l’action de prématuration est de mettre au point un prototype de creuset froid pour confirmer les modélisations qui ont permis le dépôt de deux brevets. Parmi les applications visées concernent la fabrication de cristaux pour les lasers, de scintillateurs et du silicium de haute pureté.

COMBIOPSIE, Procédé de Biopsie Liquide combinant l’isolation de plusieurs biomarqueurs à partir d’un microvolume de sang 
Christophe Vieu est chercheur au Laboratoire d'Analyse et d'Architecture des Systèmes - LAAS3. Son projet propose de mener une étude chiffrée pour l'industrialisation du procédé de fabrication d'un dispositif d’analyse médicale basé sur la capture combinée de plusieurs biomarqueurs circulants d’intérêt en oncologie qui fonctionnerait directement sur du sang sans aucune étape de préparation préalable, le rendant compatible avec la routine clinique.

image projet premat

Procédé de frittage flash couplant très haute pression et torsion pour l’élaboration des matériaux nanostructurés haute performance
Sylvie Le Floch et Yann Le Godec sont chercheurs aux laboratoires ILM4 et IMPMC5 respectivement. Leur projet vise à apporter des solutions aux problèmes de frittage de certains matériaux stratégiques en menant des études physico-chimiques in situ grâce à un dispositif portable de frittage flash, couplant très haute pression et déformation par torsion. De tels dispositifs pourraient intéresser des équipementiers ou des fabricants d’instruments « très hautes pressions » et équiper des installations expérimentales comme les synchrotrons.

image projet premat

Développement d'un herbicide naturel
Le projet porté par Bastien Nay, chercheur au Laboratoire de Synthèse Organique à l’Ecole Polytechnique6, a pour objectif de synthétiser de manière efficace et rentable une molécule d’origine naturelle aux propriétés herbicides, en vue d'une étude approfondie du spectre d'action sur des plantes nuisibles et de son inocuité humaine et environnementale. L'utilisation de cette molécule, compatible avec l'agriculture biologique, adopte une stratégie biomimétique en s'inspirant de l'allélopathie, ici mise au service de l'application herbicide ciblée.

projet premat

OwnTech – Open source poWer ElectroNics TECHnology

Luiz Fernando Lavado Villa est chercheur au LAAS7. Il développe une électronique de puissance modulaire qui se compose de 4 blocs fonctionnels : un convertisseur, son logiciel embarqué, un logiciel de gestion de l’énergie et un algorithme dédié à l’apprentissage machine. L’action prématuration a deux objectifs. Le premier est de réaliser un démonstrateur intégrant les 4 blocs et proposer une suite technologique open-source et polyvalente permettant la gestion des flux de puissance issus de différentes sources de courant (DC ou AC) et les adapter en fonction du besoin (batteries, photovoltaïques, petit éolien, LED,…). Le deuxième est de lancer une communauté d'utilisateurs internationale de cette suite technologie.

projet premat
 

Preuve de concept de procédé hybride multifonctionnel pour le stockage d’énergie, la production de froid et d’électricité
Le projet porté par Maxime Perier-Muzet, enseignant-chercheur au laboratoire PROMES8 et à l’UPVD, a pour objectif d’apporter la preuve expérimentale d’un concept de cycle thermodynamique innovant. Le procédé proposé est dit ‘hybride’ car il combine un procédé thermochimique solide/gaz et un cycle moteur (à ‘expandeur’). Fonctionnant à partir de sources de chaleur basse température, le procédé intègre plusieurs fonctionnalités en un seul cycle hybride. Il permet de réaliser le stockage de l’énergie thermique, puis sa restitution et sa conversion pour produire de l’électricité et/ou du froid. Un tel système pourrait être installé auprès des sites industriels pour valoriser leurs chaleurs fatales.

projet premat

Development of chemical modulators of Tumour Suppressor PTEN
Mark Scott est chercheur à l’Institut Cochin9. Son projet propose d’identifier des molécules activatrices du suppresseur de tumeur PTEN, en se basant sur la relation structure-activité de cette enzyme in vitro et in cellulo, et de déterminer leurs effets antiprolifératifs sur des lignées cancéreuses. PTEN n'a pas encore été explorée en tant que cible thérapeutique directe et ces activateurs utilisés seuls ou en association avec d’autres traitement anticancéreux existants fourniraient de nouvelles alternatives thérapeutique.

projet premat

Valoglybis
Le projet porté par Mickael Capron, chercheur à l’Unité de Catalyse et Chimie du Solide (UCCS)10 de l’université de Lille, développe un procédé de synthèse d’acide glycolique économiquement viable à partir de sources végétales. L’aspect biosourcé de ce composé, donne une alternative plus écologique que l’acide glycolique pétrosourcé aux secteurs comme les produits de beauté, le côté bio et vert à la fois qui permet aussi de valoriser un « déchet » de la filière biodiesel.

projet premat

NEW COOL – L’excellence de la cryogénie au service de l’ingénierie quantique
Le projet porté par Sébastien Triqueneaux, ingénieur à l’Institut NEEL11, propose une innovation prometteuse qui a pour objectif de réaliser un refroidisseur s’appuyant sur une technologie mettant en œuvre un matériau magnétique. Ce dispositif basé sur 2 étages une désaimantation, recyclés alternativement et synchronisés avec des interrupteurs thermiques, permettra de fournir un refroidissement continu en dessous du mK.  Parmi les applications potentielles, le projet cible dans un premier temps le secteur lié à l’ingénierie quantique. A moyen et à long terme, la technologie pourrait être déployée dans des domaines comme l’électrotechnique ou proposer des solutions intégrées pour le spatial.

projet premat

Filtration sélective bio-inspirée de biomolécules et de virus
Le projet porté par Fabien Montel, chercheur au laboratoire de physique de l’ENS de Lyon12, concerne un procédé novateur de filtration sélective bio-inspirée de biomolécules et de virus. Il est basé sur l’utilisation de membranes artificielles fonctionnalisées mimant les propriétés d’un pore biologique naturel. L’action prématuration permettra de concevoir et de produire des polymères qu’on viendra greffer sur ces membranes nanoporeuses. Les polymères synthétisés qui correspondent pour chacun d’eux à la purification d’une grande classe de molécule à filtrer, séparent les molécules pouvant traverser la membrane selon leur taille et leurs propriétés physico-chimique. Les applications visées concernent les axes industriels de la chimie, la biotechnologie, l’alimentaire.

projet premat

  • 1. Institut pour l'Avancée des Biosciences (CNRS/INSERM/Université Grenoble Alpes)
  • 2. Laboratoire des Sciences et ingénierie des matériaux et procédés (Grenoble INP/CNRS/Université Grenoble Alpes)
  • 3. Laboratoire d'analyse et d'architecture des systèmes (CNRS)
  • 4. Institut lumière matière (Université Claude Bernard/CNRS)
  • 5. Institut de Minéralogie, de Physique des Matériaux et de Cosmochimie (MNHN/CNRS/Sorbonne Université)
  • 6. Laboratoire de Synthèse Organique (École polytechnique/CNRS/ENSTA Paris)
  • 7. Laboratoire de Probabilités, Statistique et Modélisation (CNRS/Sorbonne Université/Université Paris Diderot)
  • 8. Laboratoire procédés, matériaux, énergie solaire (CNRS)
  • 9. Institut Cochin (CNRS/Université Paris Descartes/INSERM)
  • 10. Unité de Catalyse et Chimie du Solide (ENSC Lille/CNRS/École centrale de Lille/Université Artois/Université de Lille)
  • 11. Institut Neel (CNRS)
  • 12. Laboratoire de physique de l'ENS de Lyon (Université Claude Bernard/ENS Lyon/CNRS)

Contact

Saïd Essabaa
Responsable du programme de prématuration à la Direction des relations avec les entreprises du CNRS
said.essabaa@cnrs-dir.fr