Des plantes coopératives pour un meilleur rendement des cultures

Environnement

L’agriculture se trouve aujourd’hui face à un défi majeur : assurer une production alimentaire pour une population croissante tout en protégeant l’environnement. Pour limiter l’expansion des surfaces agricoles, une voie possible est d’augmenter la densité de culture (plantes semées au m²), ce qui a pour conséquence d’accroître la compétition des plantes entre elles pour les ressources (eau, lumière, éléments minéraux), au détriment du rendement. Des chercheurs d’INRAE, de l’Institut Agro* et du CNRS ont développé un modèle de sélection basé sur la coopération entre les plantes semées à forte densité, qui permet d’augmenter le rendement des cultures en utilisant les surfaces existantes.

 

 

  • *. L’Institut Agro, Institut national d’enseignement supérieur pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement, a été créé le 1er janvier 2020 par le regroupement de Montpellier SupAgro et d’Agrocampus Ouest.
Bibliographie

Farming plant cooperation in crops
Germain Montazeaud, François Rousset, Florian Fort, Cyrille Violle, Hélène Fréville and Sylvain Gandon.
Proceedings of the Royal Society B, 22 janvier 2020, https://doi.org/10.1098/rspb.2019.1290

Contact

Service de presse INRAE
François Maginiot
Attaché de presse CNRS