Expositions environnementales précoces et santé respiratoire de l’enfant : l’exposome dévoile ses premiers résultats

Santé

Une équipe de chercheurs de l’Inserm, du CNRS, de l’Université Grenoble Alpes et de l’Institut de santé globale de Barcelone montre que l’exposition prénatale et postnatale à différents polluants chimiques est associée à une diminution de la fonction respiratoire des enfants. Ces résultats, basés sur le concept de l’exposome (désignant l’ensemble des facteurs environnementaux auxquels un individu est soumis depuis sa conception), ont été obtenus dans le cadre du projet européen HELIX et publiés dans la revue The Lancet Planetary Health.

 

Bibliographie

Early-Life exposome and lung function in children from the Helix cohort. Lydiane Agier, Xavier Basagaña, Lea Maitre, Berit Granum, Philippa Bird, Maribel Casas, Bente Oftedal, John Wright, Sandra Andrusaityte, Montserrat de Castro, Enrique Cequier, Leda Chatzi, David Donaire-Gonzales, Regina Grazuleviciene, Line S. Haug, Amrit K. Sakhi, Vasiliki Leventakou, Rosemary McEachan, Mark Nieuwenhuijsen, Inga Petraviciene, Oliver Robinson, Theano Roumeliotaki, Jordi Sunyer, Ibon Tamayo, Cathrine Thomsen, Jose Urquiza, Antonia Valentin, Rémy Slama, Martine Vrijheid, Valérie Siroux. The Lancet Planetary Health, le 6 février 2019.


 

 

Contact

CNRS - Bureau de Presse