Modification des ARN : un nouveau moyen de réguler l’expression des gènes

Biologie

Dans le cadre d’une collaboration internationale sur les modifications des ARN, acides nucléiques impliqués dans le transport du message génétique et la synthèse des protéines, une équipe de chercheurs de l’Institut de biologie Paris-Seine (Sorbonne Université/CNRS)1vient de mettre en lumière deux gènes de drosophile dont les produits sont capables de modifier ces ARN. Les résultats de leur étude, publiée le 16 janvier 2020 dans la revue Nucleic Acids Research, caractérisent en détail les défauts moléculaires et physiologiques observés lors d’une perte de fonctions de ces gènes chez la drosophile. Ils pourraient, dans le futur, permettre d’identifier de nouveaux biomarqueurs déterminants dans le diagnostic de certaines maladies.

 

 

  • 1. Avec le soutien de la plateforme d’analyse bioinformatique ARTbio de l’IBPS
Bibliographie

tRNA 2′-O-methylation by a duo of TRM7/FTSJ1 proteins modulates small RNA silencing in Drosophila
Margarita T Angelova, Dilyana G Dimitrova, Bruno Da Silva, Virginie Marchand, Caroline Jacquier, Cyrinne Achour, Mira Brazane, Catherine Goyenvalle, Valérie Bourguignon-Igel, Salman Shehzada, Souraya Khouider, Tina Lence, Vincent Guerineau, Jean-Yves Roignant, Christophe Antoniewski, Laure Teysset, Damien Bregeon, Yuri Motorin, Matthias R Schaefer, Clément Carré.
Nucleic Acids Research, le 16 janvier 2020

Contact

Clément Carré
Chercheur Sorbonne Université
Claire de Thoisy Méchin
Attachée de presse à Sorbonne Université
Marion Valzy
Attachée de presse à Sorbonne Université
CNRS - Bureau de Presse