CNRS : Centre National de la Recherche Scientifique
Liens utiles CNRSLe CNRSAnnuairesMots-Clefs du CNRSAutres sites
Conférences Jacques Monod
 Accueil CNRS > Conférences-colloques > Sciences humaines et sociales > Appels à communication

Appels à communications

Sciences humaines et sociales








 

 

 

 

Date limite de soumission : 30 juin 2017

Appel à communications : Colloque « Genre et contraception : quelles (r)évolutions ? » 18 et 19 décembre 2017, à Paris (France)

Colloque « Genre et contraception : quelles (r)évolutions ? » 18 et 19 décembre 2017, à Paris (France)

Le colloque organisé à l’occasion du 50e anniversaire de la loi Neuwirth a pour objectif de rassembler un large panel de disciplines afin de produire un état des lieux des savoirs sur les enjeux relatifs à la maîtrise de la fécondité (contraception et avortement), qu’ils soient politiques, sociaux, sanitaires ou sexuels en France, comme dans d’autres contextes géographiques. Les approches comparatives, ou les communications adoptant une perspective transnationale seront également appréciées. Cet appel invite à des communications en français ou en anglais à partir de recherches universitaires ou non, et s’adresse aux chercheur·e·s, mais aussi aux professionnel·le·s, militant·e·s ou membres d’associations concerné·e·s par la thématique. Les communications de jeunes chercheur·e·s (masterant·e·s, doctorant·e·s) sont particulièrement bienvenues.
Les propositions de communication, qui peuvent s’inscrire dans les axes ci-dessus (non exhaustifs), doivent être envoyées à l’adresse contraception.genre@gmail.com avant le 30 juin 2017 sous la forme d’un document de 3000 à 5000 signes maximum (espaces compris). Elles devront
comporter le titre de la communication, les nom et prénom, le statut, la discipline et l’institution de
rattachement du ou de la communicant·e, ainsi qu’une adresse email. Les propositions seront évaluées
anonymement par les membres du comité scientifique.

plusEn savoir plus

plusAppel à communication (PDF)

plusCall for papers (PDF)

 

 

Date limite de soumission : 30 juin 2017

Appel à communications : Atelier doctoral « L'infrastructure et la ville : quelle(s) histoire(s) ? »

Atelier doctoral du groupe "Usages de l'Histoire et devenirs urbains" du Labex Futurs Urbains - L'infrastructure et la ville : quelle(s) histoire(s) ? - 16 novembre 2017 (École Nationale des Ponts et Chaussées, Champs-sur-Marne).

Problème et promesse, l’infrastructure constitue un objet ambigu de l’urbanisme : omniprésente pour figurer un urbanisme volontaire, elle est souvent invisible dans les analyses critiques et rarement considérée dans sa profondeur historique. La nature ambivalente de l’infrastructure est à relier à la question de son obsolescence : structure soumise à des contextes très volatiles (flux, techniques), elle s’inscrit dans une temporalité longue (celle de sa réalisation, celle de son empreinte sur la ville) et sa définition historique ne fait pas consensus. Le lien étroit que nouent l’infrastructure et la ville s’observe également à travers la diversité des visions urbaines qui projettent les opérations d'aménagement et contribuent à l'instabilité de ces objets pourtant conçus pour durer. La proposition d'un atelier doctoral s’inscrit dans cette volonté d’engager une réflexion sur l’historicité urbaine des infrastructures, dans la lignée des recherches du groupe de travail Usages de l’histoire et devenirs urbains. (…). Dans cette perspective, l'atelier pourra s’intéresser aux questions suivantes. D’abord en comprenant de quelle façon les approches de l’histoire peuvent nous permettre de mieux saisir les enjeux de l’infrastructure contemporaine : empreinte matérielle, modes d’occupation territoriale, lieu d’interactions sociales, représentations, discours, ….Ensuite, en s’interrogeant sur l’apport de la perspective infrastructurelle pour l’histoire de la ville : nouveaux questionnements, méthodes ou concepts spécifiques, ...

plusEn savoir plus

 

 

 

Date limite de soumission : 1 er septembre 2017

Appel à communications : Colloque transatlantique « Vladimir Nabokov et la Traduction »

Colloque transatlantique « Vladimir Nabokov et la traduction » -Lille ( France) - Chapel Hill (USA).  Printemps 2018-Automne 2018.

Aucun traducteur et traductologue n’a suscité autant d’intérêt pour l’art plein d’humilité de la traduction littéraire que Vladimir Nabokov (1899-1977). À la croisée de cinq langues et traditions littéraires (anglaises, françaises, allemandes, italiennes et russes), il vivait la traduction à un niveau hors d’atteinte pour la plupart de ses prédécesseurs ; son approche a annoncé et influencé notre compréhension moderne du caractère indispensable de l’interconnexion entre le linguistique et le culturel.
L’entrée de Nabokov en littérature se fit par le biais de la traduction. Il affirmait avoir traduit The Headless Horseman de Mayne Reid vers le français (et en alexandrins) à l’âge de onze ans. Par ailleurs, son adaptation de Colas Breugnon de Romain Rolland fut certainement son rite de passage le plus méticuleux pour devenir écrivain. Cependant, bien que la controverse soulevée par sa version de Eugene Onegin d’Aleksandr Pouchkine et le « littéralisme » qu’il y a employé aient pour toujours modifié notre conception de la traduction, l’intégralité de son œuvre en traduction reste le domaine de son travail créatif le moins apprécié et le moins compris. Pour combler ce manque, Dr. Julie Loison-Charles (Université de Lille) et Dr. Stanislav Shvabrin (The University of North Carolina at Chapel Hill, USA) vous invitent à soumettre vos propositions de communication (d’une longueur de 500 mots) exposant l’héritage de Nabokov en tant que traducteur et traductologue, ainsi que dans de nombreux autres domaines et exemples de son engagement dans « l’art de la transmigration verbale ».
Nous invitons les chercheurs intéressés par les multiples aspects de l’héritage de Nabokov en traduction à prendre en considération les pistes suivantes :
Nabokov traducteur (avec un intérêt particulier pour les œuvres autres qu’Alice au pays des merveilles et Eugene Onegin) ;
Nabokov et sa théorie de la traduction, son évolution et son héritage ;
La traduction telle qu’elle apparait dans les écrits de Nabokov ;
L’auto-traduction ;
Traduire Nabokov (en collaboration avec l’auteur et indépendamment) ou le retraduire ;
La traduction intersémiotique (audiovisuelle, cinématographique, théâtrale…) de l’œuvre de Nabokov ;
Enseigner la traduction avec Nabokov ;
L’impact de la traduction sur l’écriture de Nabokov.
Les participants qui seront sélectionnés par le comité scientifique pourront donner leur communication soit à Lille (mai 2018), soit à Chapel Hill en Caroline du Nord, USA (automne 2018). Les deux pans du colloque seront étroitement liés pour faciliter la collaboration entre les participants des deux côtés de l’Atlantique : les communications, enregistrées ou dans leur forme rédigée, seront disponibles pour les participants par le biais d’une plateforme et les participants seront invités à collaborer lorsqu’ils s’intéressent à des sujets similaires, pour répondre à une communication donnée dans la première conférence ou pour publier des articles à quatre mains. Cette plateforme pourra également être utilisée pour travailler avec des étudiants en Master ou Thèse lors de séminaires en traduction transatlantiques et collaboratifs.

Veuillez envoyer vos propositions de communication (maximum 500 mots, en anglais ou en français) aux adresses électroniques suivantes : julie.loison-charles@vladimir-nabokov.org et shvabrin@email.unc.edu
Si vous souhaitez que votre proposition de communication soit étudiée pour la conférence de Lille, veuillez la soumettre avant le 1er septembre 2017 ; pour la conférence de Chapel Hill, avant le 1er mai 2018. Ce projet est organisé grâce à la collaboration de la Société Française Vladimir Nabokov – Les Chercheurs Enchantés, l’Université de Lille SHS (laboratoire CECILLE) et le Centre des Études Slaves, Eurasiennes et d’Europe de l’Est de l’Université de Caroline du Nord à Chapel Hill (États-Unis).

plusEn savoir plus

 

 

 

Date limite de soumission : 6 octobre 2017

Appel à communications Colloque "Interactions Multimodales Par ÉCran 2018"

A la suite du colloque 2016 sur la présence par écran, le colloque IMPEC 2018 se centre sur les relations entre corps et écrans. Les innovations constantes dans le domaine du numérique amènent en effet à configurer les relations corps et écrans de façon nouvelle qu’il s’agisse de situations de jeux, de travail, de communication. Dans nos travaux d’analyse ces nouvelles relations seront étudiées à partir des quatre sous-thèmes suivants : Le corps dans les interactions par écran, à l’écran,  à travers l’écran (corps augmenté et corps “virtuel”), de l’écran.
D'autres questions liées à la relation corps-écrans pourront également intéresser l'édition 2018.
Ce colloque est vraiment pensé pour travailler dans l’interdisciplinarité

plusEn savoir plus

 

 

 

 

Juillet 2017

Barre d'outils Imprimer Accueil Contact Crédits