Chimie séparative : bientôt des procédés plus verts pour le recyclage des métaux

Chimie

Des chimistes du CEA, du CNRS, de l’ENSCM et de l’Université de Montpellier, travaillant à l’Institut de chimie séparative de Marcoule (ICSM), en collaboration franco-allemande, avec l'Institut Max Planck de Potsdam et l’Université de Ratisbonne (Allemagne) sont parvenus à comprendre le comportement de molécules extractantes utilisées dans le cadre du recyclage et de la décontamination des métaux, mais aussi de l’extraction des plantes ou la formulation de biodiesel. Cette découverte répond à un mystère irrésolu depuis les années 1960 : des agrégats moléculaires aussi furtifs que polymorphes sont responsables de l’efficacité de l’extraction des molécules d’intérêt. La compréhension de ces mécanismes devrait permettre d’optimiser les procédés en exploitant au mieux les synergies de ces extractants détergents. L’intérêt industriel de cette approche a d’ores et déjà été souligné entre décembre 2019 et février 2020 dans trois publications, dont la revue ACS Nano, et par le dépôt d’une demande de brevet1.

  • 1. Brevet n°EP20305039, déposé le 17/01/2020 par le CEA, le CNRS et l'Universität Regensburg
Bibliographie

Synergistic Solvent extraction is driven by entropy
Mario Špadina, Klemen Bohinc, Thomas Zemb andJean-François Dufrêche, ACS Nano 2019, 13, 13745−13758

A microfluidic study of synergic liquid–liquid extraction of rare earth elements
Asmae El Maangar, Johannes Theisen, Christophe Penisson, Thomas Zemb and Jean-Christophe P. Gabriel
Physical Chemistry Chemical Physics, https://doi.org/10.1039/C9CP06569E

A minimal predictive model for better formulations of solvent phases with low viscosity
Maximilian Pleines, Maximilian Hahn, Jean Duhamet and Thomas Zemb
EPJ Nuclear Sciences & Technologies. 6, 3 (2020), DOI: 10.1051/epjn/2019055
 

 

Contact

Camille Decroix
Attachée de presse CEA
Samira Techer
Assistante presse CNRS