Crises sanitaires et environnementales : une initiative conjointe du CNRS et de l’Inserm

Environnement
Santé
Sciences humaines et sociales

Le CNRS et l’Inserm s’associent, en lien avec la CPU, l’Ined, Inrae et l’IRD et sous l’égide d’Athena et Aviesan1, pour faire émerger des questions scientifiques clés autour des crises sanitaires et environnementales et à agréger les initiatives des communautés de recherches en humanités, sciences sociales et santé publique nées de la présente crise du Covid-19.

  • 1. CPU : Conférence des présidents d’université ; Ined : Institut national d’études démographiques ; Inrae : Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement ; IRD : Institut de recherche pour le développement ; Athéna : Alliance thématique nationale des sciences humaines et sociales ; Aviesan : Alliance nationale pour les sciences de la vie et de la santé.

L’épidémie de Covid-19 suscite une mobilisation très vive de la communauté de recherche en humanités, sciences sociales et la santé publique. Les appels qui circulent dans les communautés scientifiques et  les premières propositions de projets de recherche, très nombreuses, témoignent de sa volonté de faire progresser la science pour contribuer à faire face à la crise sanitaire, à ses effets de long terme, et aux crises sanitaires et environnementales qui pourraient survenir à l’avenir, et à les comprendre.

L'initiative lancée par le CNRS et l’Inserm, « Crises sanitaires et environnementales - Humanités, sciences sociales, santé publique » (HS3P-CriSE), est collaborative et pluridisciplinaire. Elle portera sur la situation en France et beaucoup plus largement, sur celle d’autres pays, avec un intérêt particulier pour les pays des Suds.

De manière complémentaire aux actions déjà lancées en France et en Europe, cette initiative ambitionne de jouer un rôle en termes de proposition scientifique et d’accompagnement au positionnement des équipes sur quelques questions de recherche centrales. Si elle s’ancre dans ce moment de crise, son action est prévue sur le long terme.

Sous la responsabilité de Marie Gaille pour le CNRS et Rémy Slama pour l’Inserm, un comité d’une dizaine de chercheuses et chercheurs, apportant différents regards et compétences disciplinaires, se réunira pour la première fois dans les prochains jours.

Plus d'informations sur le site de l'Institut des sciences humaines et sociales du CNRS.

 

Contact

Véronique Etienne
Attachée de presse CNRS
Inserm
Presse Inserm