Hôpital Cochin AP-HP : des travaux montrent une avancée majeure dans la compréhension de la physiopathologie des infections néonatales à Streptocoque du groupe B

Biologie
Santé

Des enseignants chercheurs de l’hôpital Cochin AP-HP et des chercheurs de l’Institut Cochin (Inserm, CNRS & Université de Paris), au sein du département hospitalo-universitaire « Risques et Grossesses », ont mené des travaux qui démontrent que l'hypervirulence des streptocoques du groupe B (Streptococcus agalactiae ou « SGB ») est potentialisée par les concentrations hormonales observées chez les nouveau-nés de plus de 7 jours. La bactérie peut alors entraîner la forme la plus grave de l’infection chez le nouveau-né, la méningite. Ces travaux réalisés sous la direction du Dr Asmaa Tazi au sein de l’équipe « bactéries et périnatalité" dirigée par le Professeur Claire Poyart et le Docteur Agnès Fouet ont fait l’objet d’une publication le 11 novembre 2019 au sein de la revue eLIFE.

Bibliographie

Perinatal hormones favor CC17 group B Streptococcus intestinal translocation through M cells and hypervirulence in neonates.  Hays C, Touak G, Bouaboud A, Fouet A, Guignot J, Poyart C, Tazi A.  eLIFE. 2019 Nov 11;8. pii: e48772. 

Contact

Eléonore Duveau
Service de presse de l’AP-HP
CNRS - Bureau de Presse